Depuis 1979, les Rencontres Trans Musicales de Rennes défrichent pour le public de nouveaux artistes venus d’un peu partout dans le monde. Cette année ne fera pas exception avec une programmation éclectique et pointue. 20 Minutes a assisté à une session d’écoute organisée par le festival et vous dévoile ses préférences.

3Somesisters, trio pop saugrenu

Ce quatuor originaire des quatre coins du globe propose une pop farfelue et électronique. Un très beau mélange à découvrir en live pour une prestation scénique mémorable.

Sur scène le jeudi 3 décembre dans le hall 3 du parc expo.

Binkbeats, multi-instrumentiste 2.0

Originaire des Pays-Bas, Frank Wienk est un homme-orchestre qui touche à tout. Avec pas moins de 50 instruments, il revisite l’électronica et le hip-hop avec brio.

Sur scène le vendredi 4 décembre dans le hall 9 du parc expo.

Dralms, admirable minimal

Derrière Dralms se cache Christopher Smith. Ce chanteur canadien offre une musique sensuelle, mélancolique et à la fois très rythmée.

Sur scène le mercredi 2 décembre à l’Ubu.

Drones Club, disco power

Ce n’est pas pour rien que ce sont ces trois Londoniens qui ont la charge de clôturer le festival. Insouciants, ils dégagent une pop aux sonorités disco qui vous feront danser sans arrêt.

Sur scène le dimanche 6 décembre à la soirée de clôture à l’Ubu.

Elliot Moss, sombre mélancolie

Tout jeune, Elliot Moss compose des morceaux énigmatiques avec des douces touches électroniques. Une musique expérimentale et planante qui nous emmène loin, très loin.

Sur scène le dimanche 6 décembre à la soirée de clôture à l’Ubu.

Fatnotronic, edit disco brésilien

Ce duo brésilien mixe avec entrain les musiques folkloriques de son pays et une disco groovy. Un mélange ultra réussi qui donne tout de suite envie de danser.

Sur scène le samedi 5 décembre dans le hall 8 du parc expo.

Georgia, pépite anglaise

Cette jeune anglaise de 21 ans propose une musique aux nombreuses sonorités grâce à l’utilisation de beaucoup de percussions. Son premier album est à découvrir immédiatement.

Sur scène le jeudi 3 décembre dans le hall 8 du parc expo.

Hector Bizerk, hip-hop expérimental

Autre multi-instrumentiste, l’Ecossaise Audrey Tait qui a fondé le groupe Hector Bizerk avec le MC Louie. Ils fournissent un rap complet qui déborde sur scène. A noter qu’elle a déjà sorti 3 albums depuis 2011.

Sur scène le jeudi 3 décembre dans le hall 3 du parc expo.

Her, pop voluptueuse

Victor Solf et Simon Carpentier parlent des femmes en anglais à travers Her et leur pop soul. En bonus, le clip Quite Like qui illustre leur sensualité.

Sur scène le jeudi 3 décembre dans le hall 3 du parc expo.

Jacques, techno joviale

Véritable touche à tout, Jacques est à la fois le co-fondateur d’un collectif, organisateur et animateur de soirées et auteur d’une musique électronique subtile et joyeuse.

Sur scène le vendredi 9 décembre dans le hall 9 du parc expo.

London O’Connor, touchant touche-à-tout

Originaire de Californie, London O’Connor est difficilement classable. De l’electro avec flow, de la pop minimale et beaucoup d’impro. A découvrir très vite.

Sur scène le mercredi 2 décembre à l’Ubu.

Molécule 60° 43’ Nord, houle électronique

Pendant un mois, Romain Delahaye a vécu sur un chalutier malouin pour une campagne de pêche dans l’Atlantique Nord. Il en est revenu avec un album étonnant et dansant à souhait.

Sur scène le samedi 5 décembre au hall 9 du parc expo.

Monika, disco star

Après deux albums plus folk, Monika a changé de cap pour une direction totalement disco assez travaillée à travers l’album Secret in the dark.

Sur scène le samedi 5 décembre au hall 3 du parc expo.

Nico & The Red Shoes, fraîche pop

D’origine camerounaise, la chanteuse Nico propose une electronica posée sur les sons d’un bassiste et un clavier. Mélancolique, son premier EP vient de sortir.

Sur scène le jeudi 3 décembre à l’Etage.

Paradis, house française

Ce duo made in France offre une house chic et assume sans complexes de chanter dans la langue de Molière. Un parti pris aussi réussi sur des samples et des remixs.

Sur scène le samedi 5 décembre à L’Aire Libre.

Royce Wood Jr, néo soul

L’Angleterre n’en finit pas de nous gâter. Royce Wood Jr et sa voix haut perchée offrent une soul moderne qui nous font très vite décoller.

Sur scène le 2 décembre à l’Ubu.