Passer la nuit, déguster un plat, sillonner les routes et découvrir un territoire inconnu: toutes ces pratiques touristiques classiques se déclinent au collaboratif. Surfant sur cette tendance, de plus en plus de sites incarnent ces manières originales de visiter: la rédaction de 20 Minutes en a sélectionné quelques unes.

Le déplacement roule à l'énergie du partage

Les globe-trotteurs pourront trouver leur bonheur grâce à des sites de location de camping-cars en pair-à-pair. Je Loue mon camping car, Beecampers ou encore Wikicampers, ce sont des milliers de véhicules disponibles partout en France. Les prix varient selon le modèle mais de nombreuses annonces  proposent un camping-car à moins de 100 euros la journée.

Spinlister assure aux plus sportifs de louer un vélo à la semaine. Pour les trajets longs, qui nécessitent de prendre l’avion, Cojetage permet de voyager en jet privé à moindres frais.

Plus traditionnel, le trajet en voiture reste majoritaire. Aujourd’hui, on sillonne les routes avec La Roue Verte ou Le Bon Stop, plateformes de covoiturage. Deways, Koolicar et OuiCar, trois plateformes de location de véhicules entre particuliers, sont idéales pour les escapades de quelques jours.

L’hébergement accueille l’échange entre particuliers

Les voyageurs pourront jeter leur dévolu sur NightSwapping, site de troc de nuitées, qui repose sur l’échange réciproque des logements. La plateforme se calque aussi sur le modèle de GuestToGuest, par le biais de l’échange non réciproque aidé d’un système de points. Plus vous en avez, plus vous bénéficiez d’offres de nuitées pour vos prochains voyages.

Dormir à la belle étoile, c’est aussi possible: le camping n’a pas dit son dernier mot avec Gamping. Le site  met en relation des particuliers disposant d'un jardin et des campeurs à la recherche d'un terrain. Les propriétaires présentent leur jardin avec des photos et détaillent les prestations proposées (eau, éléctricité, piscine, cuisine...). Le paiement, moins cher qu’une place de camping classique, se fait de gré à gré.

Manger chez l’habitant plutôt que d’aller au restaurant

Quoi de plus croustillant que de manger chez l’habitant pour aiguiser ses papilles à la cuisine locale? Depuis 2014, Vizeat permet de réserver et partager un repas avec des particuliers dans 50 villes du monde. L’hôte définit librement le menu, le prix et la date, sans oublier de préciser le nombre de voyageurs qu’il désire accueillir.

Sur le même modèle: VoulezVousDiner où des cinéastes, écrivains et sculpteurs ouvrent leurs portes pour nourrir votre esprit autant que votre estomac.

A la découverte d’un territoire avec des guides indépendants

Organiser son propre séjour touristique sans passer par un tour-opérateur peut virer au casse-tête. Le site VeryLocalTrip relie depuis cette année des personnes originaires d’un pays avec des touristes, désireux de sortir des sentiers battus.

TripConnexion, plateforme française du «voyage en direct», connecte les touristes, en quête d'un périple personnalisé, avec une centaine de guides indépendants: un voyage sur mesure et moins cher car sans commission.

>>> Retrouvez l'ensemble de nos articles sur l'économie collaborative

L’évasion, également une question de budget. Un moteur de recherche concocte au voyageur le séjour idéal en prenant en compte son budget. A partir de ce premier critère, Simpki suggère des combinaisons en agrégeant des offres d’hébergement entre particuliers et des solutions de transport classique et alternatif.

Et si vous partez aux Etats-Unis, en Suisse ou encore en Amérique du Sud, vous pouvez aussi télécharger Weeleo, site d'échange de devises entre particuliers. La plateforme favorise le troc de dollars, francs suisses et pesos brésiliens sans commission. Weeleo fixe ses changes en fonction du taux du jour fourni par X.E Converter. Pour voyager plus loin, en dépensant moins.