De la vente de bons petits plats aux repas partagés entre particuliers, les plateformes de mise en relation de gourmets connaissent un beau succès. En cas de fringale, 20 Minutes a sélectionné pour vous quelques sites «food friendly».

Vizeat, le Airbnb de la table

Cette entreprise française, créée en juillet 2014, après avoir avalé Cookening, se positionne comme la plateforme leader en Europe du  «social dining». Vizeat permet de réserver et partager un repas chez l'habitant dans pas moins de 50 villes du monde. Pour Camille Rumani, co-fondatrice avec Jean-Michel Petit, «la table est le premier réseau social, il faut la remettre au cœur des échanges».

L’hôte définit librement le menu, le prix, la date, l'heure et la durée du repas qu'il propose, sans oublier de préciser le nombre de voyageurs qu'il désire accueillir. Des événements, organisés dans différentes villes, fédèrent une communauté de plus de 1.500 vizeaters. Et pas de panique: les végétariens, les intolérants au gluten et ceux qui ne mangent que halal ou casher seront aussi servis!

VoulezVousDiner, avec moi ce soir?

Parcourir le monde, de San Francisco à Canberra en passant par New Dehli tout en découvrant la cuisine locale, c’est également la promesse faite par VoulezVousDiner. Cette autre plateforme mondiale du repas chez des particuliers vous assure de nouer une amitié avec des passionnés de cuisine.

L’accent est mis sur les thématiques: cinéastes, écrivains et sculpteurs ouvrent leurs portes, qui ambitionnent de nourrir votre esprit autant que votre estomac. Quand d’autres vous font savourer leurs plats, dans leur loft, leur villa au bord de mer ou dans leur manoir. Les plus économes pourront casser une graine pour moins de 20 euros.

Kelplat, cap sur la géolocalisation

Lancée en 2013, ce site assure à ses utilisateurs de placer aux fourneaux tous les cuistots amateurs afin qu’ils concoctent de succulents mets pour tous ceux qui n’ont pas le temps ou les moyens. La philosophie de Kelplat repose sur une nourriture saine, 100% maison et à moindre coût.

Le site définit lui-même le prix de vente de votre plat en se basant sur une grille tarifaire qui se base elle-même sur les ingrédients utilisés. Grande nouveauté pour septembre 2015: vous pourrez vendre vos plats à vos voisins sur une plateforme géolocalisée. Quand efficacité rime avec gourmandise.

>>> Retrouvez l'ensemble de nos articles sur l'économie collaborative