CHRONIQUE – S’il n’a pas particulièrement brillé sur les qualifications de la Sosh Freestyle Cup, l’étape marseillaise de la Coupe du monde de bowl, Samuel Partaix a en revanche pu profiter du spectacle offert par les autres skateurs. Certains l’ont impressionné, notamment chez les plus jeunes…

« Je n’ai pas trop skaté finalement, comme l’an passé. Cela fait 10 ans que je viens à Marseille et j’aime bien y profiter un peu de mes potes, chiller autour du bowl et juste regarder les autres. Du coup mon pote Thomas, le speaker, m’a pas mal branché. Il n’a raté aucune occasion mais il m’avait prévenu…

Il faut dire qu’en plus il y a eu du très très bon skate pendant ces qualifications. Greyson Fletcher a juste fait halluciner tout le monde. C’est le ‘Ricain’ qui monte, qui vient d’une famille de ouf, et que j’ai trouvé incroyable. Il skate super bien avec vraiment son style à lui, et c’est assez dingue de voir un mec comme lui qui skate le bowl comme personne, vraiment différemment des autres. Il fait partie de ces gars qui arrivent quelque part et peuvent te tuer le spot à peine 5 minutes après l’avoir skaté pour la première fois de leur vie. C’est une machine !

« Il y a quelques jeunes vraiment trop chauds »

Le petit Italien aussi, Ivan Federico, a bien assuré. Il a sorti un Mac Twist dans le gros bowl alors qu’avant il n’y avait que quelques skateurs qui le faisaient comme ça, sans aucune protection. Lui est arrivé tranquille et l’a rentré alors qu’il n’a que 14 ans. Ca met la pression direct ! Il y a quelques jeunes vraiment trop chauds maintenant, avec un sacré sacré niveau.

Je pense aussi à Vincent Matheron, un kids de Marseille, ou encore Guillaume Mocquin, qui s’est fait mal donc a un peu moins bien skaté que d’habitude mais ça ne l’a pas empêché de se qualifier. Sans oublier le petit Robin Bolian, qui vient de Lyon et qui a 14 ans aussi. Il a un petit style à la Trujillo et il est juste trop fort et trop gentil. Je le vois sur tous les contests avec ses parents qui sont trop cools aussi.

« Blunt front sur le gros wall »

Mais sinon tous les locaux aussi ont aussi fait leur show. Ils connaissent bien le bowl, certains ont sorti des tricks de fou, comme Julien Bénoliel qui avait fait 2ème l’an dernier et qui pourrait faire quelque chose. Et je n’oublie pas cet Espagnol qui a sorti blunt front sur le gros wall, Danny Leon qui a terminé 1er des qualifs. Je ne pensais pas que quelqu’un le ferait là direct. C’était assez impressionnant de voir ça…

Si je devais me lancer dans un petit pronostic, je verrais bien dans le Top 5 Greyson Fletcher, Julien Benoliel, Ivan Federico, Vincent Matheron, Danny Leon et le pro snowboardeur Freddy Austbo qui est assez incroyable. Bon en fait ça fait un Top 6, mais je pense qu’il y a moyen que tout se joue entre eux. »

SAMUEL PARTAIX