HISTOIRE - Tout comme la galette des rois correspond à l’Epiphanie, on fait des crêpes parce que c’est la... Chandeleur. Et d’ici à dimanche prochain, jour de sa célébration, pourquoi ne pas apprendre ce qu’est en réalité cette fête?

logo 20Minutes ChandeleurSur le calendrier chrétien, à la date du 2 février, il est inscrit «Présentation». C'est aussi le jour de la Chandeleur. Jacques de Guillebon, essayiste et spécialiste des religions chrétiennes, éclaire: «Selon la tradition judéo-chrétienne, la Chandeleur correspond à 40 jours après Noël. C’est le jour où les femmes juives doivent aller se faire purifier au temple. On appelle aussi cela la présentation de Jésus au temple.» L’explication renvoie donc à nos racines chrétiennes.

Mais ce n’est pas tout : «Cette présentation tombe au même moment que les lupercales, ces fêtes de la Rome antique qui célébraient la fin de l’hiver.» Vers 492, à Rome, le pape Gélase Ier supprime ces dernières pour y substituer la Chandeleur, en distribuant des crêpes au peuple romain. Oui, mais pourquoi des crêpes, et pas des pâtés en croûte? «La forme ronde serait le symbole du soleil qui commence à renaître, avance Jacques de Guillebon. Mais peut-être était-ce qu’ils n’avaient que cela sous la main.» Quant au mot Chandeleur, il vient de l’expression latine «festa caldelarum», fête des chandelles, et est associé aux cierges que les croyants récupéraient à l’église le 2 février.

Populaire en France et à l'étranger

La tradition des chandelles a depuis lors disparu, mais pas celle des crêpes! Si les pratiques ont beaucoup évolué -on ne mettait pas de pâte à tartiner il y a quelques siècles et on ne l’associait pas non plus au carnaval (qui se déroule le même mois)-, elles n’en demeurent pas moins populaires en France et dans de nombreux pays européens.

Dans certains états américains en revanche, le 2 février est le Jour de la marmotte. Rappelez-vous le film Un jour sans fin, avec Bill Murray... Pour la journée des crêpes aussi, il y en a certains qui aimeraient qu’elle ne se termine jamais.

>>> Retrouvez tout notre dossier spécial Chandeleur par ici

Caroline Bolivaro