15. C’est le nombre de minutes par jour que passe une personne à choisir sa tenue selon une étude du Telegraph. Face à ce véritable drame vestimentaire, Adeline Auguin et Valérie Chauffour Blémy ont fondé Clothe To Me, l’une des 10 start-up sélectionnées pour le 2e tour de notre challenge, en 2014. «Nous étions tout le temps en retard car on ne savait jamais comment s’habiller alors que nous avions une belle garde-robe», se souvient Adeline Auguin. Les deux amies décident alors de développer une application mobile qui permet de voir ses vêtements. «On s’est inspiré du film Clueless où l’actrice principale choisit ses vêtements grâce à un ordinateur.»

Timing de choix

Une fois téléchargée gratuitement, l’application propose un tuto fonctionnel. «Il faut d’abord prendre en photo ses habits sur fond neutre, le vêtement doit être contrasté par rapport à la surface», conseille Adeline Auguin. Elle va ensuite être détourée automatiquement. Vient ensuite le choix du type (robe, haut, tee-shirt…), celui de la météo (neige, soleil…), celui de l’occasion (boulot, sorties…) et enfin la couleur. «C’est très rapide, il faut compter environ 10 secondes par vêtement.» La co-fondatrice a mis 1h30 pour «scanner» ainsi son dressing.

Ces critères permettent ensuite à Clothe To Me de trouver des combinaisons et les «vêtements oubliés», ceux qui sont en bas de votre pile depuis longtemps. «Il est aussi possible d’enregistrer vos looks», ajoute Adeline Auguin. Chaussures, sacs, bijoux, maquillage, chapeau, headband, lunettes de soleil… Les accessoires ne sont pas en reste à condition de zoomer lors de la photo.

Vos tenues d’hier et de demain

Disponible sans wifi, «il n’y a plus besoin de stresser pour savoir ce qu’on va mettre avant d’aller en soirée et on utilise tous ses vêtements.» Avec votre dressing dans votre poche sur votre smartphone, vous verrez aussi que vous l’avez déjà trois fois ce tee-shirt en coton à col rond lors de vos sessions shopping. «L’option partage sur les réseaux sociaux permet aussi de demander l’avis de ses amis quand on fait du shopping.» Adieu les photos en cabine d’essayage envoyées par message.

Le shopping justement, c’est le modèle économique. «Pour l’instant, nous avons juste mis en place une bannière de publicité.» A long terme, l’équipe de Clothe To Me souhaiterait proposer à ses utilisateurs une sélection de vêtements basée sur son dressing et ses goûts. «On suivra ainsi le cycle de vie d’un vêtement: comment il est utilisé et à quelle fréquence», détaille Adeline Auguin. Qui a dit qu’on ne pouvait pas s’inspirer des ses propres vêtements?

AdiVal

En savoir plus sur Clothe To Me

Amies, Adeline Auguin et Valérie Chauffur Blemy se connaissent depuis 2010. «Dans la presse féminine, je m’occupais des inspirations et du décryptage des looks», raconte la première. La jeune femme aujourd’hui âgée de 25 ans devient ensuite responsable d’une boutique Maje. «C’était du conseil vestimentaire et les clientes me disaient souvent qu’elles n’arrivent pas à savoir ce qui leur allait vraiment et comment associer leurs vêtements.» Adeline Auguin constate que ce problème persiste malgré les différences de budget. Ces expériences vont compléter celles de Valérie qui était directrice artistique pour des applications, des jeux vidéos, le cinéma d’animation et maîtrisait la 2D. «Elle s’occupe de la relation avec les deux développeurs avec qui nous travaillons, elle connaît déjà le milieu des start-up et sait comment rendre une application agréable.» La mode, la communication et l’événementiel reviennent alors à Adeline. «Avec une partie technique et une partie mode, nous formons une bonne équipe.»

  • Pour quel(s) projet(s) allez-vous voter ?