Gérard Collomb est conscient de l'attractivité du WTC lyonnais au sommet de la Tour Oxygène.
Gérard Collomb est conscient de l'attractivité du WTC lyonnais au sommet de la Tour Oxygène. - R. Lafabregue / 20 Minutes

Jérôme Pagalou

La vue panoramique sur toute la ville, depuis les 27e et 28e étages de cette Tour Oxygène (3e), en séduira plus d'un. Elle a notamment tapé dans l'œil du gouverneur de Pennsylvanie (Etats-Unis) Tom Corbett, qui a effectué son premier déplacement officiel à Lyon en mars. Un partenaire privilégié de la région Rhône-Alpes, qui attendait impatiemment la création d'un World Trade Center digne de ce nom dans l'agglo. Fini le local de 50 m2 à la Cité internationale, qui permettait tout juste à Lyon de se maintenir dans la prestigieuse liste des 330 World Trade Centers implantés dans 90 pays (seuls Paris et Marseille en font aussi partie en France). Inaugurés ce jeudi, les 1 300 m2 (23 bureaux et 3 salles de réunion) en plein cœur de la Part-Dieu offrent « une nouvelle dimension » à ce centre d'affaires de grand standing.

Complet dans un an ?
« Ce lieu, qui fait énormément rêver, est un signe fort de la volonté internationale de Lyon », remarque Philippe Grillot, président de la CCI et de Lyon Commerce International, qui porte désormais l'activité du WTC. Neuf entreprises (Canada, Japon, Chine, Allemagne) ont déjà réservé leur bureau dans la Tour Oxygène après des travaux de rénovation à hauteur de 600 000 €. Selon l'équipe dirigeante, les deux étages seront complets d'ici un an. Présent jeudi, Gérard Collomb souligne « l'importance de faire partie de ce réseau où la puissance du monde s'exerce ». « Pierre par pierre, on développe la force de cette agglomération, insiste le maire de Lyon, qui compte considérablement transformer le quartier de la Part-Dieu dans la prochaine décennie. Et c'est quand même pas mal de se développer en période de crise… » Outre un accueil téléphonique bilingue, un service de traduction et une dimension communautaire, le WTC lyonnais séduit grâce à un atout phare. « L'alchimie est totale ici entre le monde de l'entreprise, les collectivités et même la sphère universitaire avec l'EM Lyon. Ce rare package plaît beaucoup au niveau international », remarque Philippe Grillot.