Le tunnel sera fermé du 5 novembre prochain au 5 août 2013.
Le tunnel sera fermé du 5 novembre prochain au 5 août 2013. - C . ville main / 20 minutes

Elisa Frisullo

Fin 2013, le chantier de rénovation du tunnel de la Croix-Rousse s'achèvera avec six mois d'avance sur le calendrier initial. Mais d'ici là, les automobilistes vont avoir un cap difficile à passer. Car, après le creusement d'un second tube dédié aux modes doux, les entreprises vont devoir s'attaquer à la rénovation du tunnel principal plus du tout adapté aux normes de sécurité.

Surcoût de 15, 54 millions d'euros
Pour rénover le système de ventilation, l'éclairage ou la sécurité incendie du tube, l'ouvrage, qui voit passer chaque jour 47 000 véhicules, devra être bloqué à la circulation du 5 novembre 2012 au 5 août 2013. Une fermeture de neuf mois, contre six prévus à l'origine, justifiée par la nécessité de réaliser des travaux supplémentaires, selon le Grand Lyon qui a fait voter lundi en conseil communautaire un avenant au contrat de maîtrise d'œuvre. Le désamiantage des voûtes du tunnel sera plus important que prévu. « Et nous avons également demandé une amélioration de l'architecture des têtes (entrées) du tunnel côté Rhône et Saône. Elles seront réalisées dans des matériaux plus nobles et plus résistants », précise Jean-Luc Da Passano, vice-président centristes en charge des Grands Ouvrages. Sur le plan financier, « ces modifications vont se traduire par une hausse de 15, 54 millions du prix du chantier désormais fixé à 221,72 millions d'euros. Et pour les automobilistes, elles risquent de se traduire par deux mois et demi de galère supplémentaire, même si, indique le président PS du Grand Lyon, Gérard Collomb, des dispositions seront prises pour permettre « la circulation la plus fluide possible ».
Les véhicules arrivant de l'ouest seront déviés par le tunnel sous Fourvière pour entrer dans Lyon et les automobilistes venant de Vaise et du Val de Saône seront orientés sur les quais de Saône, puis par la rue Grenette. Des axes déjà bien souvent saturés aux heures de pointe. Pour éviter l'asphyxie, les automobilistes seront incités à pratiquer l'autopartage ou à se reporter sur le réseau TCL. Des parkings relais devraient être aménagés à la Duchère, à Vaise ou à Saint-Germain-au-Mont-d'Or pour inciter le public à privilégier le train, le bus ou le métro pour se rendre en centre-Ville. Les lignes de bus en provenance ou à destination de l'ouest et du nord de Lyon devraient également être renforcées.