Les velov'eurs moins pénalisés en cas de vol

pratique Le Grand Lyon examinera aujourd'hui de nouvelles conditions

élisa fRisullo

— 

Entre 200 et 300 Vélo'V disparaissent chaque année.

Entre 200 et 300 Vélo'V disparaissent chaque année. — F. GIRAUD / 20 minutes

Les semaines de galère pour un Vélo'V volé à ses dépens, Marianne connaît. L'an passé, cette utilisatrice assidue des bicyclettes rouges en libre-service a vu sa caution de 150 € encaissée par JC Decaux, exploitant des Vélo'V. Son tort : avoir tenté de décrocher un vélo et être repartie à pied faute d'avoir pu retirer l'engin. « Mais entretemps, quelqu'un a réussi à le débloquer et le vélo a disparu. J'ai négocié, ça a traîné et au final, le vol m'a été imputé », déplore-t-elle.

Entre 200 et 300 vols par an
Des exemples comme le sien, les forums de discussion en foisonnent. De nombreux internautes ont également connu ces problèmes d'accrochage et déplorent le retrait « abusif » de leur caution. L'exploitant du réseau JC Decaux a donc récemment revu ses conditions générales d'accès et d'utilisation. Ces nouvelles mesures seront soumises aujourd'hui au vote du conseil communautaire. En cas de vol, facturé jusqu'alors 150 € au-delà de 24 heures de disparition, l'usager sera verra désormais imputer « des pénalités graduées en fonction du temps écoulé avant le retour du vélo », précise Pascal Chopin, directeur régional de JC Decaux. Un Vélo'V volé avec violence ou avec détérioration de l'antivol entraînera un coût de 35 €. L'usager devra débourser 75 € si l'engin est retrouvé dans les 48 heures, 100 € dans les 7 jours et 150 € au-delà d'une semaine. Chaque année, entre 200 et 300 vélos des 4 000 bicyclettes disparaissent, selon JC Decaux, qui en retrouve près de 90 %.

les vélo'v voyagent

Chaque année, 10% des Vélo'V disparus ne sont pas retrouvés. Selon JC Decaux, la plupart ont dû échouer au fond du Rhône ou de la Saône ou sont cachés dans les caves des voleurs. Quelques engins ont même été retrouvés à l'étranger.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.