Un projet 100% local pour la halle

patrimoine Les actuels occupants sont candidats à la redynamisation de la Martinière

élisa Frisullo

— 

Les deux commerces encore ouverts à la halle doivent fermer leurs portes en février prochain.

Les deux commerces encore ouverts à la halle doivent fermer leurs portes en février prochain. — c. villemain / 20 minutes

Ils désirent conserver « l'âme » et la dimension populaire de ce bâtiment implanté dans le bas des Pentes de la Croix-Rousse (1er) depuis 1838. Les commerçants de l'association Halle Mart', mobilisés pour faire revivre la plus vieille halle de Lyon, organisent une réunion publique ce soir pour présenter aux riverains leur projet de reprise des lieux. Un bâtiment gagné par la vétusté où les deux derniers occupants baisseront définitivement le rideau en février prochain. Mi-septembre, la mairie de Lyon, propriétaire du bâtiment, a lancé un appel d'offres pour trouver un repreneur privé en mesure de réhabiliter la halle de la Martinière en une zone de « commerce alimentaire de détail, composé essentiellement de produits frais et de saison ».

Une coopérative de commerçants
Les actuels occupants, unis à d'autres commerçants lyonnais, ont candidaté avec un projet « innovant de coopérative ». « Chacun sera propriétaire d'une partie du fonds et locataire de son stand », précise Adrien Lasserre, coordinateur du projet Halle Mart' au sein de l'association. Cette dernière a déjà engagé les démarches auprès d'investisseurs pour financer dans un premier temps les lourds travaux de rénovation, évalués à 1 million d'euros. Quant à la future halle, elle pourrait accueillir un maraîcher, une crémière, des producteurs locaux, un caviste, un restaurant, un fleuriste, un stand traiteur et une épicerie de produits frais. « Nous voulons être attractifs sans tomber dans le haut de gamme. Il faut conserver ce côté populaire et proposer des produits de qualité, aux prix accessibles à tous », explique la crémière de la halle Sophie Martinez. Cet hiver, cette fromagerie fermera ses portes après quarante-cinq ans d'activité dans ses murs. « Elle rouvrira au mieux deux ans plus tard, espère la crémière. Si notre projet est retenu... ».

pétition

Les commerçants, qui présenteront leur projet dès 18 h 30 à la mairie du 1er, sont mobilisés depuis des mois pour éviter la reprise de la halle par la grande distribution. Leur pétition a recueilli plus de 2800 signatures de riverains soucieux de conserver des commerces de proximité.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.