L'épave de la barque est installée dans le parking de la Fosse-aux-Ours.
L'épave de la barque est installée dans le parking de la Fosse-aux-Ours. - C. Villemain / 20 Minutes

Elle aura mis presque dix ans pour rejoindre les quais du Rhône depuis les rives de Saône. La barque « couzonnaire » du xviiie siècle, découverte en avril 2003 avec 15 autres embarcations lors des fouilles sur le chantier du parking Saint-Georges (5e), peut enfin être admirée par le public sur les berges du Rhône. Ce bateau à fond plat long de 12 mètres, utilisé pour transporter des blocs de pierre de la carrière de Couzon jusqu'à Lyon, a été reconstitué dans les sous-sols du parking LPA de la Fosse-aux-Ours, derrière de longues baies vitrées.

Processus long
« Exposer ce bateau au public est important car c'est le premier à être découvert. On ne connaissait ces embarcations, appelées penelles, que par les manuels de construction navale », explique Anne Lesseur, responsable des collections du musée Gadagne, propriétaire du bateau. Et si son voyage a été aussi long entre Saône et Rhône, c'est qu'il a fallu démonter, sécher, traiter et restaurer les 150 morceaux de bois qui composent cette embarcation pesant 1,5 tonne. Puis fabriquer un socle métallique sur mesure. « Le processus de traitement du bois est très long, chaque étape peut prendre plusieurs mois », indique Francis Bertrand, directeur d'Arc Nucleart, laboratoire grenoblois qui a restauré l'épave.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé