Tout autour de la plaine des douves, la ligne des anciens remparts sera accentuée.
Tout autour de la plaine des douves, la ligne des anciens remparts sera accentuée.

élisa Frisullo

Ses concepteurs le présentent déjà comme un futur « havre de paix » au cœur de Lyon. Après des années de réflexion, la communauté urbaine a dévoilé hier les esquisses du futur parc Sergent-Blandan. Sur ces 17 hectares situés entre la rue Garibaldi et le boulevard des Tchécoslovaques (7e), les terrains de l'ancienne caserne militaire vont être transformés en parc public. Les premiers travaux devraient commencer courant 2012 sur la partie nord-ouest et sud-est du parc, dont l'ouverture au public est prévue pour 2013. La partie centrale, occupée aujourd'hui par le château de la Motte, ne sera reconvertie qu'à l'horizon 2015.

Loisirs et farniente
Pour favoriser la réappropriation des lieux par les Lyonnais, le cabinet Base paysagistes, chargé du projet, a imaginé diverses ambiances. A l'entrée ouest, la cour d'honneur sera métamorphosée en place polyvalente, jouxtée par un square de proximité et une aire de jeux. Au centre du parc, « des jardins suspendus seront aménagés à 5 mètres de haut sur une partie des casernes militaires », ajoute Franck Poirier, directeur de Base paysagistes. Le sud-est du parc abritera de multiples terrains de sports et loisirs et la plaine des douves, une grande pelouse entourée de remparts. L'ambiance sera encore plus détendue côté sud avec l'aménagement d'un solarium et de divers petits jardins privés propices au farniente. Ce projet, financé par le Grand Lyon, est évalué à 42,6 millions d'euros.

hôtel

Le château de la Motte, une grande batisse classée du XVe siècle située au sud-ouest du parc, pourrait être reconvertie en hôtel, a annoncé hier le président PS du Grand Lyon, Gérard Collomb. Le futur exploitant, qui sera choisi à la suite d'un appel d'offres, devra également créer une buvette dans les jardins du château.