Les systèmes mobiles anti-contrôleurs se multiplient

TRANSPORTS Lancement fin mars à Lyon de l'application CheckMy!Metro...

Frédérric Crouzet

— 

CheckMy!Metro débarque à Lyon.

CheckMy!Metro débarque à Lyon. — C.Villemain / 20 Minutes

Bernard Rivalta, le président de l'autorité organisatrice des transports (Sytral), va encore voir rouge. Une jeune start-up parisienne s'apprête à lancer fin mars à Lyon son application iPhone CheckMy!Metro, qui permet entre autre de signaler la présence des contrôleurs dans les transports en commun

Les usagers des TCL vont donc désormais disposer de deux systèmes mobiles pour lancer des alertes sur les contrôles. En février, l'arrivée de l'appli Un Ticket? avait provoqué la colère du Sytral, qui y voyait «une incitation à la fraude». Et promettait pour riposte la diffusion de fausses infos sur cette plateforme pour la «décrédibiliser».

Un jeu «subversif et décalé»

«Mais notre démarche est différente. CheckMy!Metro est un passe-temps qui permet aux voyageurs de partager tous les événements du réseau, ses coups de cœurs, ses coups de gueule, un incident..., assure Benjamin Suchar, étudiant en dernière année à l'EM Lyon et fondateur de CheckMy!Metro, téléchargé à 20.000 reprises depuis son lancement à Paris à l'été 2010. Signaler les contrôleurs, ce n'est qu'un jeu, certes un peu subversif et décalé, mais pas une incitation à la fraude».

Ce type d'application perturbe-t-elle les premiers concernés, les contrôleurs? «Pas vraiment. Ce nouveau gadget n'a pas entraîné de baisse de notre activité», souligne Bruno Serpaggi, contrôleur et secrétaire général de CFTC-TCL. «Et cela peut même inciter des fraudeurs à prendre un ticket».

>> Lire l'actualité lyonnaise par ici

FRAUDE
Selon le Sytral, le taux de fraude sur le réseau TCL repart à la hausse après des années de baisse. Environ 12% des voyageurs n'ont pas de titre de transport. Le Sytral songe désormais à fermer certaines stations de tramway.

Mots-clés :