Lyon: Une employée de banque publie une saga fantastique pour ados

LITTERATURE Son éditeur la présente déjà comme la «J.K. Rowling lyonnaise»...

Jérôme Pagalou

— 

Nadia Coste, 31 ans, a mis six ans pour rédiger les 4 tomes de Fedeylins.

Nadia Coste, 31 ans, a mis six ans pour rédiger les 4 tomes de Fedeylins. — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

Son éditeur rêve déjà d'un succès comme pour Harry Potter. Et n'hésite pas à présenter Nadia Coste comme la «J. K. Rowling lyonnaise». «Cela met un peu la pression», s'exclame cette jeune auteur de 31 ans, qui publie ce jeudi Les Rives du monde, premier des quatre tomes de sa saga fantasy baptisée Fedeylins.

Pendant six ans, cette native de Villeurbanne, mère de deux enfants de 6 et 8 ans et employée dans le service administratif d'une banque à Corbas, a rédigé huit versions de cette saga avant d'aboutir à un premier roman de 2.000 pages. Une histoire fantastique pour adolescents, peuplée de petits êtres ailés, les Fedeylins, vivants dans une forêt au bord d'une mare, et racontée par le narrateur Cahyl, qui n'est pas vraiment des leurs. Elle a publié les premiers chapitres début 2010 sur son blog, rapidement repérés par l'éditeur Xavier Décousus (Gründ). «Cahyl devient très attachant et son histoire résonne de tous les thèmes qui intéressent les adolescents», souligne-t-il.

Elle imagine déjà un film

Pour le décor de cette saga «aquatique», dont le dernier tome sera publié en octobre 2012, Nadia Coste, a puisé dans ses souvenirs d'enfance, des bords de l'Ain au Pilat en passant par les bois de l'Allier. Il y a 20 ans, elle avait déjà rédigé un premier roman non publié, inspiré de Star Wars avant de découvrir Robin Hobb, prolifique auteur américaine de fantasy qui s'était fait connaître avec L'assassin royal.

Nadia Coste rêve déjà d'un succès similaire, poussant son histoire sur grand écran. «J'ai déjà imaginé une distribution avec Sean Connery et Harrison Ford, et pourquoi pas des Fedeylins en 3D comme dans Avatar!», dit-elle. Mais, alors que débute sa campagne de promotion et de dédicaces, Nadia Coste garde les pieds sur terre et ne se sent pas encore prête à quitter sa «vie réelle» à la banque. «A peine 10 % des auteurs français parviennent à en vivre», constate l'une des rares écrivains françaises à publier une saga au rayon fantasy.

>> Lire l'intégralité de l'actualité lyonnaise par ici

BANDE ANNONCE ET DEDICACE
Comme pour un film, le premier tome de la saga des Fedeylins fait déjà l'objet d'une bande-annonce.

Nadia Coste dédicacera son livre, Les rives du monde, samedi à 15h à la librairie Chapitre, 19, place Bellecour (Lyon 2e).