Mustapha Hassaine (au 1er plan)  a entamé sa 32e saison au FC Vaulx-en-Velin.
Mustapha Hassaine (au 1er plan) a entamé sa 32e saison au FC Vaulx-en-Velin. - P. FAYOLLE / SIPA

Stéphane Marteau

Avec ses joueurs, il a d'ores et déjà marqué l'histoire du club. Dimanche, Mustapha Hassaine, 43 ans, dirigera le FC Vaulx-en-Velin (DH) face au Stade Rennais lors des 16es de finale de la Coupe de France.

>> A lire par ici, le portrait de Gressy Benzema, joueur du FC Vaulx-en-Velin

«C'est une grande fierté», confie l'entraîneur vaudais qui n'a jamais connu d'autre club. «C'est ma 32e saison à Vaulx. J'ai débuté en tant que joueur avant de devenir éducateur», souligne-t-il. Il y a un an, il a succédé en cours de saison à Daniel Narbonnet, son «maître», et a sauvé le club de la relégation.

«A Vaulx, j'ai mes repères»

Son prédécesseur, qui avait échoué avec le FC Vaulx en 32e de finale en 1994 et 1995, ne prend pas ombrage de la réussite de Mustapha Hassaine. «Je suis très heureux de ce qui lui arrive. C'est toujours difficile d'entraîner un club de banlieue. Mais à Vaulx, il est l'homme de la situation. Il a une très bonne vision du football et il pourrait faire une grande carrière pour peu qu'il passe ses diplômes.» L'intéressé apprécie, mais affirme ne pas avoir «d'ambition particulière».

«L'absence de diplôme est un gros handicap, admet Mustapha qui travaille la nuit comme manutentionnaire dans une entreprise de transport. Mais je ne me verrais pas entraîner dans un autre club. A Vaulx, j'ai mes repères. Je marche beaucoup à l'affectif et j'ai un très bon relationnel avec mes joueurs. Maintenant que j'ai dépassé Daniel en atteignant les 16es de finale de la Coupe, j'aimerais que le club remonte en CFA 2. Une fois que j'y serais parvenu, je pourrais prendre du recul et entraîner les jeunes.»