Après avoir augmenté les taux d'impôts locaux à Lyon, Gérard Collomb s'apprête à faire de même dans l'agglomération. « Le gouvernement nous a supprimés les recettes de la taxe professionnelle versée par les entreprises. Il va nous manquer 20 millions d'euros. Notre seule possibilité est d'augmenter le taux de la taxe d'habitation », a justifié hier le président du Grand Lyon, qui ne souhaite pas diminuer le montant des investissements. En attendant que le gouvernement tranche sur les mécanismes de compensation de la taxe professionnelle, le Grand Lyon planche sur un scénario qui se traduirait par des hausses de « 8 à 30 euros par foyer fiscal en 2011 ».F. C.