Le casse-tête des véhicules ovnis en ville

7 contributions
Publié le 4 mai 2010.

TRANSPORTS - Un utilisateur de vélomobile a été sanctionné pour excès de vitesse au parc de la Tête d'Or...

Un cycliste sanctionné pour excès de vitesse. L'affaire n'est pas banale. Le vélo non plus: plus exactement, il s'agit d'un vélomobile, «qui est au vélo ce que la voiture est à la moto», résume un aficionado.

Ce curieux véhicule à trois roues est caréné comme une auto et, concernant ce modèle, un Quest, permet de rouler à 35-45 km/h uniquement à la force des mollets. Ce qui en fait son intérêt, comme mode de transport «propre» et alternatif à la voiture, mais aussi sa difficulté à entrer dans les cadres classiques de la loi.

Des modes doux mais rapides

La chose, qui a l'allure et la couleur d'une banane, est plutôt sympathique et attire inévitablement l'attention. Dont celle, vendredi à 8h30 du matin, des policiers du parc de la Tête d'Or, qui remarquent aussi sa vélocité: 30 km/h «à minima». Or la vitesse est limitée à 10 km/h dans le parc. Habituellement, les agents se contentent d'un rappel à l'ordre. Mais l'échange n'est pas des plus amène, qui conduit à la verbalisation pour excès de vitesse: 35 euros et une amende fixée par le tribunal de police.

Reste une question: quelle place, quelles règles donner à ces véhicules hybrides, «doux» mais rapides: vélos couchés, Segway, et autres trotinettes à assistance électrique?

Pas de réponse en matière de réglementation

À la mairie de Lyon, on s'avoue perplexe: «Pour l'instant, il y a encore peu de véhicules de ce genre. Mais c'est un vrai casse-tête. Il n'y a pas de vraie réponse en matière de réglementation. Il faut que l'on se penche dessus. Une chose est sûre, ces engins n'ont pas le droit de rouler sur les trottoirs qui sont réservés aux piétons».

«La question principale est celle du partage de l'espace et de la cohabitation, donc d'un équilibre entre les vitesses», estime pour sa part Alexandre Rabot, membre de l'association Pignon sur Rue. «La famille des modes doux, non-motorisés est complexe. Il faudrait penser non pas en type de véhicule, mais en usage: en Allemagne, on fait coexister les vélos, les poussettes et les véhicules qui roulent très lentement».

Sandrine Boucher
BUZZ

Sur le forum internet Velorizontal, le cycliste sanctionné s'est félicité de se voir offrir un «gros coup médiatique qu'(il) ne va pas manquer d'exploiter à fond». Mais le buzz fut diversement apprécié. Si certains internautes le soutiennent, d'autres sont circonspects: «pas sûr que cette petite affaire aide beaucoup à l'intégration du vélomobile», écrit ainsi un utilisateur. Hier, le cycliste lyonnais faisait supprimer la quasi-totalité de ses commentaires.

Mots-clés
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr