L'antenne de Gerson autorisée

Il aura suffit de quelques minutes pour que l'espoir de voir leur combat reconnu par la justice s'envole. Dans un jugement rendu hier, la chambre des urgences du tribunal de grande instance de Lyon a rejeté la requête déposée par dix-sept parents d'é...

Elisa Frisullo

— 

Franck Heurtrey, avocat des parents d'élèves, a dénoncé le « far west juridique ».

Franck Heurtrey, avocat des parents d'élèves, a dénoncé le « far west juridique ». —

Il aura suffit de quelques minutes pour que l'espoir de voir leur combat reconnu par la justice s'envole. Dans un jugement rendu hier, la chambre des urgences du tribunal de grande instance de Lyon a rejeté la requête déposée par dix-sept parents d'élèves de l'école Gerson (5e) contre Bouygues Telecom. Réunis au sein du Rassemblement pour des écoles sans pollution électromagnétiques (Respem), ces derniers avaient assigné l'opérateur de téléphonie mobile en juin dernier pour « trouble du voisinage » afin d'obtenir le retrait de l'installation « au titre du principe de précaution ». Deux arguments balayés par le tribunal.

« Les juges ont estimé que les ondes électromagnétiques ne sont pas dangereuses pour la santé. Selon eux, l'antenne est là depuis dix ans et il n'y a pas eu depuis de dommages irréversibles sur la santé », a indiqué hier l'avocat des familles Franck Heurtrey, dénonçant le « far-west juridique » qui entoure ces affaires. « Que vous soyez à Guingamp, Créteil ou Lyon, votre plainte contre un opérateur ne sera pas jugée de la même manière. C'est triste. » Amers, les quelques parents présents hier au tribunal ont annoncé leur volonté de faire appel. « En affirmant qu'il n'y a pas de danger des ondes, les juges prennent une position que les scientifiques eux-mêmes ne prennent pas », a réagit le président du Respem Jean-Michel Dhimoïla. Un sentiment partagé par Stéphanie Torres, une mère de famille qui a préféré retirer sa fille de l'école. «Il faut être cohérent, je suis convaincue de la nocivité de ces ondes », indique-t-elle. Selon le collectif, 80 écoliers sont inscrits cette année en primaire à Gerson contre 157 l'an passé. W

Mots-clés :

Aucun mot-clé.