• Les recherches menées depuis près d’un mois n’ont toujours pas permis de retrouver la fillette, portée disparue depuis le 27 août en Isère…
  • Le principal suspect clame toujours son innocence malgré une multitude d’éléments troublants révélés autour de sa personnalité et de son emploi du temps au soir de la disparition.
  • Pour l’avocat des parents de l’enfant, Nordhal L. « détiendrait les clés de cette affaire ».

Il y a un mois, Maëlys, 9 ans, disparaissait à Pont-de-Beauvoisin en Isère, lors d’un mariage auquel elle assistait avec ses parents. Depuis cette nuit du 26 au 27 août, l’enfant reste introuvable, malgré un important dispositif de recherches déployé pour la retrouver.

Si les éléments troublants se multiplient autour de la personnalité de Nordhal L., principal suspect dans cette affaire, et de ses faits et gestes au soir et dans les jours qui ont suivi la fête, aucune preuve formelle ne prouve aujourd’hui sa culpabilité. Fabien Rajon, l’avocat des parents de Maëlys, a accepté de répondre aux questions de 20 Minutes sur cette disparition mystérieuse.

Aujourd’hui, où en est l’enquête ? Avez-vous eu connaissance d’éléments nouveaux ?

Une information judiciaire est en cours, mobilise trois magistrats instructeurs et des dizaines d’enquêteurs. Des moyens d’investigation très importants sont déployés, tant au plan humain que technique, pour faire rapidement jaillir la vérité. Pourquoi ? Car cette affaire est sans précédent dans notre histoire criminelle contemporaine. Voilà une affaire d’enlèvement de fillette, dont un homme, rapidement visé par des éléments troublants, détiendrait actuellement les clés. Et, pendant ce temps, les parents de Maëlys attendent de savoir ce qu’il est advenu de leur fille… Pareille situation est intenable pour les proches de Maëlys.

>> A lire aussi : VIDEO. Disparition de Maëlys. «Manipulateur», «violent», la personnalité du suspect intrigue de plus en plus

Le principal suspect clame toujours son innocence et ne dit rien sur l’enfant. Qu’en pensez-vous ?

Les investigations menées par les enquêteurs sont confidentielles et couvertes par le secret de l’instruction. Par conséquent, entre la réalité du dossier, l’actualité permanente de l’enquête et les quelques révélations qui peuvent sortir dans la presse, la différence est de taille. En d’autres termes, le relatif calme médiatique constaté depuis quelques jours ne signifie en rien que l’enquête n’avance pas.

Comment les parents de Maëlys supportent-ils cette attente ?

L’épreuve qui leur est infligée est insupportable. Ils attendent une chose : connaître, enfin, la vérité et savoir ce qui est arrivé à la petite Maëlys.

De nombreuses informations, parfois erronées, sont données sur cette affaire. Quelles peuvent être les conséquences pour l’enquête, la famille ?

Il convient encore une fois de distinguer l’enquête, la vraie, du bruit médiatique autour de cette affaire. L’enquête n’est pas conduite par les médias ou les chaînes d’information en continu, mais par des officiers de police judiciaire qui connaissent parfaitement leur métier. Ce travail est couvert par le secret de l’instruction et les enquêteurs sont hermétiques à toutes ces pressions. Quant à la famille de Maëlys, elle tente de se protéger de tout cela et de préserver un peu de son intimité pour trouver la force de rester debout.

>> A lire aussi : VIDEO. Disparition de Maëlys. Les scellés détruits dans l'incendie de la gendarmerie de Grenoble sont «de moindre importance»