Rhône: Plus du tiers des communes repasse aux quatre jours d’école

RYTHMES SCOLAIRES Le syndicat Snudi-FO a publié ce mardi la liste des villes concernées…

Elisa Frisullo

— 

Lyon, le 1er septembre 2016. Illustration lors de la rentrée scolaire dans une école primaire.

Lyon, le 1er septembre 2016. Illustration lors de la rentrée scolaire dans une école primaire. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

  • Dans 153 écoles publiques, les enfants n’auront plus classe le mercredi matin
  • Des accueils sont toutefois organisés dans certaines villes le mercredi matin pour soulager les familles

Le décret autorisant à changer de rythmes scolaires a beau n’avoir été publié que tardivement, à la veille des vacances, elles n’ont pas hésité à revoir leur organisation. En septembre prochain, dans 95 des 264 communes du Rhône, les enfants n’auront école que quatre jours par semaine.

>> A lire aussi : Rythmes scolaires: Quelles villes veulent revenir à la semaine de 4 jours? Quelles villes ne changent rien?

Enseignants, personnels municipaux et parents d’élèves concertés en urgence

Dans plus du tiers des villes du département (en zones rurales ou périurbaines essentiellement), les maires ont en effet décidé de revenir aux anciensrythmes scolaires, après avoir concerté en urgence les enseignants, personnels municipaux et parents d’élèves.

Selon le syndicat enseignant Snudi-FO, qui a publié ce mardi la liste des communes concernées, 153 écoles publiques n’ouvriront donc plus les classes aux élèves le mercredi matin.

Un rythme variable d’une commune à une autre

« Le Rhône n’est pas un cas isolé. Dans l’académie de Lyon, 108 communes de la Loire et 97 de l’Ain repasseront également aux quatre jours à la rentrée », précise le syndicat enseignant, qui militait contre les décrets Peillon et Hamon ayant imposé aux communes une demi-journée supplémentaire d’école en 2014.

« Les nouveaux rythmes avaient engendré une confusion totale entre les activités scolaires et périscolaires, des journées plus longues pour les élèves dans les locaux des écoles, plus de fatigue pour les élèves et les enseignants avec la suppression de la coupure du mercredi », estime le Snudi-Fo, conscient toutefois que l’organisation de la semaine d’école variera désormais d’une commune à une autre.

Des accueils organisés le mercredi matin

Dans la Métropole lyonnaise notamment, si les grandes villes, à l’instar de Lyon et Villeurbanne, Vénissieux ou Bron, ont opté pour un maintien du mercredi matin travaillé, d’autres communes voisines, comme Tassin, Sainte-Foy-les-Lyon ou Ecully ont choisi de revenir aux quatre jours. Pour permettre aux parents de trouver une organisation pérenne, dans plusieurs de ces villes, un accueil sera proposé aux enfants le mercredi matin.

>> A lire aussi : Rythmes scolaires: Parution du décret autorisant le retour aux 4 jours d'école

A Oullins, les petits pourront être pris en charge en accueil de loisirs ce jour-là entre 7h30 et 12 heures, moyennant un coût pour les parents variant de 36 euros à 156 euros par trimestre (selon le quotient familial). A Pierre-Bénite, où a municipalité a également opté pour un retour aux quatre jours, « un accueil des enfants le mercredi matin sera assuré par le centre de loisirs à partir de 8 heures », peut-on lire sur le site de la ville.

A Ecully, la mairie a prévu de permettre aux parents de déposer leurs petits dès 8 heures au centre de loisirs du centre social et de venir les récupérer jusqu’à 18 heures. Une navette sillonnera les écoles de la commune pour acheminer les écoliers jusqu’au centre.