• L’ex ministre de l’Education nationale souhaite s’accorder une pause après cette campagne difficile.
  • Elle a indiqué qu’il y aurait d’autres combats à mener, dans les semaines, mois et années à venir.

Après une campagne harassante, elle compte bien se reposer un peu ces prochaines semaines. Mais ne devrait pas rester éloignée très longtemps du monde politique. Najat Vallaud-Belkacem, battue au second tour des élections législatives à Villeurbanne (Rhône), a dit ce dimanche soir vouloir « participer » à la reconstruction de la gauche, en assurant que « l’engagement politique » ne dépendait pas « d’un mandat ».

« Après six ans d’une vie publique et d’efforts considérables au service de mon pays, c’est une pause qui m’attend », a déclaré l’ex-ministre de l’Education nationale, battue largement par le candidat LREM Bruno Bonnell, avec 39;48% des voix contre 60.32% pour le candidat macroniste.

>> A lire aussi : Résultats Législatives: Qui est Bruno Bonnell, le macroniste qui a battu Najat Vallaud-Belkacem à Villeurbanne?

« Des combats à venir »

Mais « chez moi l’engagement politique ne dépend pas d’un mandat », a ajouté la responsable socialiste, disant vouloir laisser « à d’autres l’intermittence des convictions politiques ». « Ça n’a jamais été dans ma nature », a-t-elle assuré devant les médias depuis Villeurbanne.

Najat Vallaud-Belkacem, qui accusait vingt points de retard à l’issue du premier tour, a estimé qu’il y aurait « des combats politiques à mener, dans les semaines, les mois et les années qui viennent », précisant vouloir « les mener ».

>> A lire aussi : Résultats Législatives 2017: Dans le Rhône, hécatombe à droite, aucun député pour le PS

« Aujourd’hui, ce que je retiens de cette campagne, au-delà du taux d’abstention absolument inégalé et de cette vague aux airs d’irrationnel, c’est qu’un grand nombre de nos électeurs ont été désorientés par le quinquennat dont on sort », a-t-elle expliqué.

« Il nous appartiendra d’en analyser les raisons, sereinement, pour pouvoir entamer le chemin de la reconstruction pour la gauche, et je compte bien y participer », a poursuivi l’ancienne ministre.

>> Retrouvez par ici tous les résultats du second tour.