• L’OL a officialisé jeudi l’arrivée du latéral gauche brésilien Fernando Marçal et s’apprête à en faire de même avec l’attaquant de Chelsea Bertrand Traoré
  • Le mercato lyonnais s’annonce ambitieux et crucial cet été, notamment en fonction du dénouement du dossier Alexandre Lacazette

Après avoir lâché en trois jours deux de ses meilleurs joueurs (Mathieu Valbuena et Corentin Tolisso), l’OL n’a pas mis longtemps à s’activer dans le sens des arrivées. Belle révélation de la saison passée avec Guingamp (7 passes décisives en 31 rencontres de Ligue 1), Fernando Marçal a été officialisé jeudi jusqu’en 2021 pour 4,5 millions d’euros. « Il est le premier d’une assez longue série puisqu’on a décidé d’investir beaucoup pour que l’effectif puisse se renouveler progressivement », a annoncé Jean-Michel Aulas lors de la présentation du latéral gauche brésilien.

Hormis au poste de gardien de but, où Anthony Lopes va entamer sa cinquième année en tant que titulaire, les chantiers de l’été concernent vraiment tous les secteurs. 20 Minutes liste les enjeux en vue d’un mercato réussi, même si le directeur sportif annoncé tarde toujours à arriver.

La défense, un chantier colossal. Troisième défense la plus hermétique de Ligue 1 en 2014-2015 (33 buts concédés), l’OL a dégringolé à la 10e place la saison passée (48 buts encaissés). Un chiffre qui explique en grande partie l’inquiétant total de 13 défaites en championnat. « On a l’ambition de renforcer aussi le côté droit et l’axe central », a reconnu Jean-Michel Aulas vendredi en accueillant le latéral gauche Fernando Marçal. Le président lyonnais a d’ailleurs signifié à l’agent de l’ancien Guingampais, un certain Jorge Mendes « les postes sur lesquels il y a des besoins ».

>> A lire aussi : Ajax-OL: Pourquoi le fiasco lyonnais à Amsterdam est finalement tout sauf un hasard

Notre pronostic : Guère rassurants, Nicolas Nkoulou, Mapou Yanga-Mbiwa et même Mouctar Diakhaby vont quitter l’OL cet été. Deux recrues vont compenser ces départs en défense centrale (dont le Brésilien du Besiktas Marcelo ?) et Jérémy Morel va (enfin) être fixé à ce poste, aux côtés de l’international argentin Emanuel Mammana. A gauche, Fernando Marçal sera titulaire et un jeune au profil du Havrais Ferland Mendy va arriver comme doublure, à la place d’un Maciej Rybus déjà sur le départ. Christophe Jallet va quitter Lyon et un latéral droit sera recruté pour compléter le poste avec Rafael.

L’après-Tolisso au milieu. Comment compenser le départ du taulier Corentin Tolisso, auteur au total cette saison de 14 buts et 7 passes décisives avant de rejoindre le Bayern pour 41,5 millions d’euros (hors bonus) ? A en croire Jean-Michel Aulas, ce sera… en ne faisant rien. La référence à « l’international Clément Grenier » dans le communiqué de l’OL annonçant la vente de Corentin Tolisso semblait trop grosse pour être vraie. Mais JMA a confirmé que le club allait « donner sa chance » au joueur de 26 ans, non conservé par la Roma, et ce à un an de la fin de son contrat à Lyon.

>> A lire aussi : Lyon: La folle trajectoire de Corentin Tolisso, des U13 de l'OL à un transfert record au Bayern Munich

Les cartes pourraient aussi être redistribuées pour Jordan Ferri et Sergi Darder, aux côtés du désormais indispensable Lucas Tousart et de Maxime Gonalons, s’il reste au club malgré sa mauvaise passe avec son président. Enfin, cela pourrait aussi être l’heure du prometteur et très attendu Houssem Aouar (18 ans, 5 matchs avec les pros), plutôt destiné à évoluer dans le cœur du jeu que sur un côté de l’attaque.

>> A lire aussi : OL: «Faux lent», «joueur d'instinct»… Pourquoi Lyon est impatient de découvrir Houssem Aouar

Notre pronostic : Même si le club n’annonce pas ouvertement vouloir recruter au milieu, il y a fort à parier que deux voire trois joueurs vont quitter l’OL cet été, parmi le quatuor Ferri-Darder-Gonalons-Grenier. On pense surtout au milieu relayeur espagnol, puisque celui-ci a peu à peu disparu des choix de Bruno Genesio et qu’il garde une belle cote pour rebondir en Liga.

Les yeux rivés sur Lacazette en attaque. L’interdiction de recrutement touchant jusqu’en janvier l’Atlético Madrid a donc bien un énorme impact sur le mercato lyonnais. La proposition « excessivement élevée » des Colchoneros (autour de 60 millions d’euros) aurait dû permettre à Alexandre Lacazette de très vite rejoindre le club madrilène et à l’OL d’avoir le temps de repenser son attaque avec une belle enveloppe. « Pour nous, il ne part pas, c’est ma position », a indiqué Jean-Michel Aulas vendredi. Sauf qu’après avoir porté son équipe depuis trois saisons et avoir vu ses amis Samuel Umtiti et Corentin Tolisso rejoindre de très grands clubs d’Europe, Alexandre Lacazette a hâte de changer d’air et de championnat. Memphis Depay et Nabil Fekir seront essentiels cette saison.

Mathieu Valbuena est donc parti lundi et le feuilleton Rachid Ghezzal est enfin terminé, l’ailier droit n’étant pas prolongé par l’OL. Il devrait être remplacé dans les prochaines heures par Bertrand Traoré, attaquant burkinabé de Chelsea (21 ans, estimé à près de 20 millions d’euros) prêté cette saison à l’Ajax Amsterdam et « en contacts très avancés » avec Lyon. « Un deuxième attaquant aux côtés d’Alex est aussi dans nos objectifs », a précisé JMA, conscient que Jean-Philippe Mateta n’est pas encore prêt à assumer un rôle de doublure en pointe. Quant à Maxwel Cornet, très décevant en 2016-2017, il devrait rester comme recours sur tout le front de l’attaque.

>> A lire aussi : OL: «Un grand vide»... Les questions majeures entourant les adieux d'Alexandre Lacazette

Notre pronostic : Alexandre Lacazette va quand même convaincre JMA de le laisser partir pour une référence européenne, sans doute en Premier League ou à Dortmund. Le problème de taille sera le timing, puisque certaines pistes pour compenser son départ ( Chicharito ?) auront peut-être déjà privilégié d’autres destinations. En tout cas, un départ du Guadeloupéen sera quand même un mal pour un bien tant il semble évident que l’OL doit aussi se renouveler offensivement. Et autant éviter de devoir repousser ce sacré challenge au mercato hivernal.