Résultats Législatives: Qui est Bruno Bonnell, le macroniste qui a battu Najat Vallaud-Belkacem à Villeurbanne?

POLITIQUE Le candidat de La République en marche a remporté le duel qui l'opposait à l'ex ministre dans la 6e circonscription du Rhône...

Elisa Frisullo

— 

Bruno Bonnell, ici en 2014 aux côtés d'Arnaud Montebourg, alors ministre du Redressement Productif.

Bruno Bonnell, ici en 2014 aux côtés d'Arnaud Montebourg, alors ministre du Redressement Productif. — ERIC PIERMONT / AFP

  • L’entrepreneur lyonnais vient être élu dans la 6e circonscription du Rhône, à Villeurbanne.
  • Le nouveau député, encore peu connu au niveau national, a vécu une fin de campagne difficile.

Il a fait ses premiers pas en politique il y a quelques mois seulement, pendant la campagne présidentielle. Est-ce ce peu d’expérience qui a joué en sa faveur auprès des électeurs en quête de changement ou son active campagne sur un terrain qu’il connaît bien ? Toujours est-il que dans le duel qu’il l’opposait à Najat Vallaud-Belkacem, Bruno Bonnell, entrepreneur de 58 ans, a su faire la différence.

Ce quinquagénaire, candidat de La République en marche, a été élu ce dimanche soir  avec 60.32% des voix (contre 39.48% pour la candidate PS) député de la 6e circonscription du Rhône. Un territoire acquis au Parti socialiste depuis des décennies, où l’ex ministre de l’Education, également très mobilisée ces dernières semaines auprès de la population, n’a pas réussi à convaincre.

>> A lire aussi : VIDEO. Bruno Bonnell, nouvelle star de «The Apprentice» sur M6

Un proche de Collomb qui a collaboré avec Macron à Bercy

Mais qui est donc cet entrepreneur, qui en dehors de sa participation à l’émission The Apprentice – version soft de l’émission de téléréalité de Donald Trump qui avait fait un bide sur M6 en 2015 reste peu connu du grand public ? Bruno Bonnell, ingénieur en chimie, diplômé d’une licence d’économie à Paris Dauphine, s’est fait un nom à Lyon dans les années 80 en créant la société de jeux vidéo Infogrames puis en rachetant Atari une quinzaine d'années plus tard. Depuis 2007, l’entrepreneur hyperactif est à la tête de Robopolis et Awabot, deux sociétés de robotique installées à Villeurbanne.

S’il a fait ses premières armes tout récemment en étant le référent local d’En marche lors de la campagne d’Emmanuel Macron, « Mister Robot », comme on le surnomme souvent, n’en reste pas moins un habitué de l’univers et des rouages politiques. Proche du maire de Lyon et ministre de l’intérieur Gérard Collomb depuis des années, Bruno Bonnell a en effet travaillé avec plusieurs ministres du commerce extérieur ces dernières années et plus récemment avec Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie.

>> A lire aussi : Législatives: Tout savoir sur la polémique qui vise Bruno Bonnell, candidat LREM à Villeurbanne

Des accusations d’optimisation fiscale

Sur le terrain toutefois, c’est en incarnant la société civile et la volonté de renouveau que le quinquagénaire a essayé de séduire les électeurs. « J’ai fait de l’improvisation, notamment en circulant à bord de mon camion. (…) Je n’ai pas cherché l’efficacité mais à collecter un maximum d’informations pour convaincre. Après, ne nous racontons pas d’histoire, on est porté par une vague. J’ai l’humilité de dire qu’on surfe grâce à la qualité de ce que fait notre Président de la République jusqu’à présent », confiait vendredi dans Le Progrès l’entrepreneur lyonnais, dont la campagne n’a pas été de tout repos.

A quelques jours du premier tour, il a fait l’objet d’une polémique liée à des pratiques fiscales controversées d’optimisation fiscale. Ces révélations n’ont évidemment pas échappé à Najat Vallaud-Belkacem, qui en plein débat d’entre deux tours, l’a accusé la semaine passée d’avoir cherché « à échapper à l’impôt ».

Même si ces accusations, qualifiées de « ramassis de crachats d’information » par Bruno Bonnell, n’ont visiblement pas pesé dans le scrutin, reste qu’elles ont fait le tour des médias nationaux et écorné quelque peu l’image de cette figure emblématique du jeu vidéo et de la robolution.

Retrouvez par ici tous les résultats des élections législatives.