Eugénie le Sommer: «Une finale contre le PSG ne me fait pas rêver»

Ligue des champions féminine L’OL retrouve Manchester City, samedi à 20 h 45, au Parc OL en demi-finale de Ligue des Champions. Les coéquipières d’Eugénie Le Sommer se sont imposées 1-3 à l'aller. Elles sont bien parties pour défendre leur titre.  

Pierre Comet

— 

L'attaquante Eugénie Le Sommer a marqué au match aller contre Manchester City.

L'attaquante Eugénie Le Sommer a marqué au match aller contre Manchester City. — Coudert - SIPA

Soyons clairs : on a du mal à imaginer les Lyonnaises trébucher samedi à 20 h 45 au Parc OL, contre Manchester City après avoir gagné 1-3 en Angleterre. Cependant, et c’est certainement la force des joueuses de Gérard Prêcheur, elles sont loin de prendre ce match retour de demi-finale de Ligue des champions à la légère. Eugénie Le Sommer et ses coéquipières ont trop d’expérience pour vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

>> A lire aussi : Ligue des champions: Les filles de L’OL ont un pied et quatre orteils en finale

Estimez-vous que la qualification est déjà dans la poche ?

En gagnant 1-3 à City, nous avons évidemment effectué un grand pas vers la défense de notre titre en finale.. Nous sommes confiantes mais nous restons très concentrées car rien n’est jamais écrit dans le football. Tout peut aller très vite avec un mauvais scénario. Nous gardons les pieds sur terre. Nous avons hâte d’en découdre.

Quelles sont les qualités de Manchester City ?

C’est une équipe très athlétique composée exclusivement de joueuses internationales : des Américaines, des Anglaises, des Ecossaises… Techniquement, elles sont au point mais il leur manque encore un peu de maîtrise dans le jeu. Dans ce domaine, nous les avons assez nettement dominées. Mais il faut se méfier car Manchester City progresse à grand pas comme toute l’Angleterre, depuis la coupe du monde 2015. Elles vont devenir de grandes rivales car elles vont disposer de plus en plus de moyens. C’est d’ailleurs une très bonne chose pour le football féminin.

>> A lire aussi : Manchester City - OL : Méfiance, l’Angleterre s’éveille au football féminin

Une finale franco-française contre le PSG, ça vous fait rêver ?

Honnêtement non. Ça fait un peu trop championnat de France. Une finale contre le Barça m’aurait davantage fait rêver. Après si l’OL et le PSG s’affrontent en finale, ce sera la preuve que le football français féminin traverse une très bonne période. Ce sera aussi l’occasion de prendre notre revanche car le PSG nous a battues cette saison en championnat même si ce n’était pas forcément mérité. Nous allons montrer que c’était juste une erreur de parcours.

Avez-vous conscience de marquer l’histoire de votre sport avec cette sixième finale en huit ans dans le viseur ?

Oui, on arrive à réaliser. Ces dernières années, les performances de l’OL sont vraiment exceptionnelles. Ce n’est pas un hasard. Le président Jean-Michel Aulas a mis tous les moyens pour parvenir au sommet. Il fait venir les meilleures joueuses et nous disposons d’un encadrement de très haut niveau.