Lyon: Des vegans radicaux s'attaquent aux vitrines de plusieurs commerces et se font lyncher sur les réseaux sociaux

POLEMIQUE L'un des commerçants a posté un message, devenu viral à Lyon...

C.G.

— 

Des activistes de la cause animale ont tagué plusieurs commerces de Lyon. Lancer le diaporama

Des activistes de la cause animale ont tagué plusieurs commerces de Lyon. — DR

Cinq commerçants du Vieux-Lyon ont eu la désagréable surprise de découvrir dimanche matin, leurs vitrines recouvertes de tags. Pas de mystère. Les auteurs se sont fait connaître sans difficulté, revendiquant leur acte à la peinture noire ou blanche. Il s’agit de membre de l'ALF, front de libération des animaux, regroupant des activistes radicaux de la cause animale.

« Ils ont rayé tous les mots "soierie" à coups de pinceaux car nous tuons des vers à soie et des chenilles », explique à moitié agacé, à moitié railleur, Signorino Leonardi, qui gère la Maison Brochier, rue du Boeuf. Mais l’homme n’est « pas le plus à plaindre ». « J’ai nettoyé ma vitrine et pris cela avec philosophie. Mais quand je vois les tags inscrits sur les autres vitrines, je me demande ce que sera la prochaine étape : se faire tabasser ? », s’interroge-t-il.

« Lait = meurtre »

Car le ton est monté d’un cran sur les commerces voisins. En particulier la Grande Boucherie de Saint-Just et la Crèmerie lyonnaise. « Vegan ou crève », « meurtriers », « Lait = meurtre », « Lait = viol » ou encore « Stop souffrance, go vegan » ont été inscrits en grosses lettres sur les vitres et façades de ces établissements.

« Les gens pensent ce qu’ils veulent. Qu’ils ne mangent pas de viande, je le respecte mais les menaces sont hors de propos », regrette un employé de la boucherie. « Vous vous dites VEGAN mais vous n’êtes rien, seulement des voyous qui dégradent les commerces de gens qui essayent de faire correctement leur travail », s’emporte le propriétaire de la fromagerie.

Ce dernier a posté un message sur les réseaux sociaux. Message devenu viral à Lyon. Partagé 650 fois, il a suscité de vives réactions de la part des internautes qui s’écharpent depuis trois jours.

Si certains vegans convaincus n’ont pas manqué non plus de féliciter les auteurs de cet acte, d’autres internautes les ont lynchés, fustigeant leur comportement.

« Le V Reich est en marche » lâche l’un d’entre eux. « Sont-ils encore plus entêtés que les fanatiques religieux ? », s’interroge un second. « Leurs dégradations ne font qu’attiser les sentiments peu agréables qu’ont déjà pas mal de personnes face au véganisme. Bref voilà comment se discréditer en une leçon », juge un troisième. « Est ce que je vais taguer les bars-tabacs car je ne fume pas et que pour moi c’est dangereux ? Non », se demande Aymeric.