La SPA du Rhône a récupéré 53 chiens, maltraités et enfermés dans une maison avec leur maîtresse.
La SPA du Rhône a récupéré 53 chiens, maltraités et enfermés dans une maison avec leur maîtresse. - SPA
Lancer le diaporama

Des corps décharnés, des bêtes affamés, des toutous estropiés même plus en état de se déplacer. « Une scène d’horreur », selon la SPA, société protectrice des animaux du Rhône qui a trouvé mardi… 53 chiens, enfermés dans une maison, sur la commune de Saint-Martin en Haut. Des animaux détenus « dans des conditions inacceptables », souligne-t-elle ce vendredi.

La propriétaire, qui agissait sous le nom d’une association, aurait récupéré des chiens de toutes les races, allant du beauceron au yorkshire, qu’elle accumulait, prétextant des sauvetages. Au lieu de cela, elle les entassait dans des pièces jonchées d’excréments.

Elle vivait dans le noir au milieu de ses chiens et leurs déjections

« Une quinzaine de chiens vivaient dans le noir dans le salon avec leur maîtresse au milieu des détritus, déjections et canapés souillés », précise la SPA avant d’ajouter : « D’autres chiens ne sortaient pas de leurs cages de transport minuscules entassées dans les toilettes de la maison. Sur la terrasse, trois cadavres en putréfaction gisaient sur le sol ».

Quarante-deux chiens ont été transférés au sein d’une pension partenaire de la SPA. Les onze autres, dont l’état est jugé très préoccupant et critique, ont été placés au refuge de Brignais, à proximité de la clinique. Deux d’entre eux ont d’ailleurs été euthanasiés.

« Notre équipe qui a l’habitude d’intervenir lors d’opération de sauvetage, a été très choquée et éprouvée par la violence de la scène », conclut l’association, précisant qu’elle avait porté plainte contre la propriétaire.

Mots-clés :