Un livre dont le récit évolue en fonction de vos choix. La maison d’édition Readiktion, créée à Lyon il y a quelques mois s’apprête à lancer, fin mars, à l’occasion de Quais du polar, les premiers romans interactifs à suspense à lire sur smartphone.

« L’idée nous est venue avec l’un de mes associés au cours d’une soirée où nous refaisions le monde. Nous nous demandions ce qu’aurait été notre vie si nous avions fait d’autres choix », explique Gilles Barbier, cofondateur de la maison d’édition. Ce qui n’aurait pu être qu’une discussion de comptoir prend forme et, très vite, les deux Lyonnais donnent vie à leur concept qui n’est pas sans rappeler les livres des années 80-90 « dont vous êtes le héros », récemment remis au goût du jour.

Ils se mettent en quête d’auteurs, débutants ou confirmés, créent un comité de lecture et, une fois les premiers récits en main, testent la lecture interactive auprès d’une centaine de personnes, proches ou anonymes. « Il y a eu alors un réel engouement », ajoute le passionné de lecture de 52 ans, par ailleurs entrepreneur social.

>> A lire aussi : Et si on réinventait la forme du roman en 2017?

Redonner le goût de la lecture aux jeunes

Readiktion compte aujourd’hui une vingtaine d’auteurs et une campagne de crowdfunding est en cours pour financer les romans de cinq autres jeunes écrivains de ces romans où le lecteur est invité à choisir la suite de l’intrigue. « Les récits comptent une vingtaine d’épisodes assez courts. A la fin de chaque chapitre, le lecteur décide de la suite. Il y a donc plusieurs scenarri et dénouements possibles », ajoute Gilles Barbier.

Les entrepreneurs, lauréats de la bourse French Tech, souhaitent à la fois valoriser des auteurs de talent peu connus mais également « offrir du suspense, de l’aventure, de la qualité et du choix aux lecteurs ». Et bien sûr, tenter de redonner le goût de la lecture aux jeunes générations, accrocs aux smartphones. Polar, science, roman, histoire, aventure, érotique, tous les genres seront proposés et accessibles sur l’application en partie gratuite.

Les auteurs en partie rémunérés au succès

Pour pouvoir rémunérer les auteurs, payés 1.500 euros à la livraison de leur ouvrage et commissionnés ensuite sur les téléchargements, le lecteur devra débourser quelques euros. « Les tout premiers épisodes seront en accès libre. Puis, pour lire le roman en intégralité, il faudra payer entre 5 et 9 euros », ajoute l’entrepreneur, qui a investi avec ses associés des dizaines de milliers d’euros pour créer Readiktion.

Un projet qu’ils espèrent transformer en une longue histoire, avec, cette fois-ci, peu de rebondissements…