OL-Alkmaar: Triplé pour Fekir, premier but d'Aouar... Tout Lyon s'est vraiment fait plaisir

FOOTBALL Les Lyonnais ont tranquillement passé 11 buts en deux matchs de Ligue Europa face à l'AZ Alkmaar...

Jérémy Laugier

— 

Nabil Fekir a inscrit son premier triplé de la saison, ce jeudi face à Alkmaar.

Nabil Fekir a inscrit son premier triplé de la saison, ce jeudi face à Alkmaar. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

La balade lyonnaise sans aucune adversité crédible, jeudi face à l’AZ Alkmaar (7-1), a dû sembler bien familière à Camille Abily et Corine Petit, présentes au Parc OL. Si l’ampleur de cette claque (11-2 sur les deux rencontres) semble anecdotique, elle a pu profiter à certains.

Fekir, recours crédible en pointe

Il est extrêmement difficile de juger sur la durée le véritable niveau de Nabil Fekir cette saison. Comme lors de ses deux meilleurs matchs jusque-là contre Montpellier, l’international tricolore a souvent fait des différences. Positionné en pointe à la place d’Alexandre Lacazette, qui a enfin pu souffler, Nabil Fekir s’est offert un triplé (5e, 27e, 78e). Mais jusque-là, ses dix buts inscrits l’ont été au cours de succès tranquilles contre de modestes équipes.

Ferri, Darder et Cornet retrouvent la lumière

Pour sa première titularisation en 2017, Jordan Ferri a tout simplement hérité du brassard de capitaine jeudi. Le milieu relayeur en a profité pour retrouver des sensations aux côtés de Sergi Darder, dont la finesse technique avait tout le loisir de s’exprimer dans pareil match régalade. L’Espagnol en a profité pour être buteur (34e) puis passeur décisif (78e). Même Maxwel Cornet, peu en vue face à la concurrence de Memphis Depay et Mathieu Valbuena, a pu retrouver un peu de confiance avec un but (17e).

Aouar, pépite tant attendue

Une semaine après ses premiers pas professionnels, la demi-heure disputée par Houssem Aouar (18 ans) était l’une des plus grandes curiosités de ce 16e de finale retour. Le meneur de jeu n’a pas déçu avec une frappe dangereuse (68e), un bel échange avec Rafael (74e) et surtout un premier but plein de maîtrise (87e). Voilà au moins un Lyonnais qui ne risque pas d’oublier l’AZ Alkmaar.

>> A lire aussi: «Faux lent», «joueur d'instinct»… Pourquoi Lyon est impatient de découvrir Houssem Aouar