Les six personnes encore hospitalisées ne présente plus de signe de gravité selon le groupe Korian. Illustration.
Les six personnes encore hospitalisées ne présente plus de signe de gravité selon le groupe Korian. Illustration. - Elisa Frisullo / 20 Minutes

Le pire semble passé mais les mesures de confinement restent en vigueur. La maison de retraite de Lyon, où 13 résidents sont morts de la grippe, n’a enregistré aucun nouveau cas depuis quatre jours, a indiqué lundi le groupe Korian qui estime être « sur la bonne voie » vers la fin de l’épidémie, tandis qu’une enquête est en cours.

Parmi les malades, « les six personnes hospitalisées ne présentent plus de signe de gravité et quatre d’entre elles devraient pouvoir réintégrer l’établissement » Korian Berthelot dans les jours à venir, a indiqué une porte-parole de Korian.

>> A lire aussi : Grippe: 13 décès en quinze jours dans une maison de retraite à Lyon

46 % des résidents vaccinés

Entre le 23 décembre et le 7 janvier, 72 résidents de cet Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) de 110 places ont contracté la grippe. Sur ce total, 13 personnes, d’une moyenne d’âge de 91,5 ans, sont mortes. Six d’entre elles étaient vaccinées et le taux de vaccination atteignait au total « 46 % quand l’épidémie s’est déclenchée », selon le Dr Émilie Arabian, médecin coordonnateur du groupe.

« Quarante-trois personnes considérées comme malades demeurent en isolement » au sein de l’Ehpad, avait indiqué dimanche le médecin. Cet isolement « sera levé sept jours après la fin des symptômes des personnes grippées ». L’épidémie est considérée comme terminée après sept jours sans nouveau cas.

>> A lire aussi : Lyon: Ce que l'on sait après les 13 décès dus à la grippe dans une maison de retraite

Des familles inquiètes

Invitée à réagir à des témoignages, dans la presse locale, de proches de résidents dénonçant des dysfonctionnements et de mauvaises conditions d’hygiène récurrentes dans l’établissement, la porte-parole a admis que « l’inquiétude des familles est tout à fait compréhensible », sans répondre directement à leurs questionnements : Pourquoi une telle hécatombe et une telle ampleur de l’épidémie ? Toutes les précautions ont-elles été prises ?

La porte-parole de Korian a rappelé que le Directeur général de la santé s’était rendu sur les lieux en fin de semaine dernière et que l’établissement a travaillé « en toute transparence, depuis le début de l’épidémie, avec l’ARS » (Agence régionale de santé). « Nous disposons de responsables qualité régionaux mais l’enquête de l’Igas (Inspection générale des affaires sociales) permettra aussi d’avoir des éléments d’explication. Nous attendons leurs conclusions. »

Une mission d’inspection en cours

A la demande de la ministre de la Santé Marisol Touraine, qui a jugé la situation « exceptionnelle », l’ARS Auvergne Rhône-Alpes a lancé une mission d’inspection afin de « contrôler la mise en œuvre (…) des recommandations des autorités sanitaires de lutte contre la grippe » dans l’établissement lyonnais. Un rapport d’étape est attendu sous dix jours.

Mots-clés :