Pédophilie dans l'Eglise: Les fondateurs de «La Parole libérée» désignés «Lyonnais de l'année»

SOCIÉTÉ François Devaux et Bertrand Virieux sont arrivés largement en tête du sondage réalisé par «Lyon Mag»...

Elisa Frisullo

— 

François Devaux et Bertrand Virieux, cofondateurs de l'association La Parole Libérée, ont été désignés Lyonnais de l'année 2016.

François Devaux et Bertrand Virieux, cofondateurs de l'association La Parole Libérée, ont été désignés Lyonnais de l'année 2016. — E. Frisullo / 20 Minutes

Ils ont accueilli la nouvelle avec humilité et la volonté de poursuivre dans les mois à venir le combat engagé. Les cofondateurs de La Parole Libérée, cette association lyonnaise qui a ébranlé l’église en 2016 en faisant ressurgir du passé une affaire de pédophilie vieille de plus de 25 ans, viennent d’être désignés « Lyonnais de l’année » par les lecteurs de Lyon Mag.

Un résultat d’autant plus marquant et symbolique que les membres de l’association de lutte contre la pédophilie dans l’église succèdent au cardinal de Lyon Philippe Barbarin, élu personnalité préférée des Lyonnais fin 2015.

>> A lire aussi : Prêtre soupçonné de pédophile: Comment les victimes ont réussi à faire éclater le scandale?

Dix-sept Lyonnais en compétition

« Cela témoigne qu’il y a une prise de conscience qui a opéré auprès de l’opinion publique et des fidèles de l’Eglise », a réagi le président de l’association François Devaux, plébiscité par les Lyonnais aux côtés de son acolyte Bertrand Virieux.

« Ce vote montre la justesse de notre combat et la réussite de notre engagement, mais également l’incompréhension vis-à-vis des positions prises par l’Institution depuis que l’affaire Preynat a éclaté », ajoute le cofondateur de La Parole Libérée, créée en janvier 2016 avec la volonté de faire connaître la vérité autour de l’affaire Preynat et de briser l’omerta dans l’Eglise autour de la pédophilie.

>> A lire aussi : Pédophilie: 400 victimes présumées recensées par l'association lyonnaise «La Parole libérée»

Le duo, désigné largement en tête selon Lyon Mag, parmi seize autres personnalités lyonnaises en compétition, devance le créateur de Mini World Lyon, Richard Richarté, et le président de l’AS Duchère, Mohamed Tria.