ASSE-LOSC: L’antistar des Verts Robert Beric est totalement «on fire» avant le derby

FOOTBALL L'attaquant slovène a lancé le succès stéphanois d'une sublime feuille morte ce dimanche face à Lille (3-1). Une manière de prendre rendez-vous à une semaine du derby au Parc OL...

À Saint-Etienne, Jérémy Laugier

— 

Robert Beric a signé son troisième but de la saison en Ligue 1, ce dimanche face à Lille.

Robert Beric a signé son troisième but de la saison en Ligue 1, ce dimanche face à Lille. — JEFF PACHOUD / AFP

Cette fois, Robert Beric a pris un peu d’avance. Il n’a pas attendu le « money time », comme lors de ses trois précédents buts, pour initier le précieux succès (3-1) face à Lille ce dimanche. A la 63e minute d’une rencontre jusque-là marquée par la maladresse lilloise devant Stéphane Ruffier et par l’expulsion prématurée de Franck Beria (43e), l’attaquant slovène a encore tout changé.

A la baston avec Renato Civelli, l’Inspecteur Beric a maîtrisé une ouverture de Bryan Dabo, avant de se retourner et d’enchaîner un délice de feuille morte dans la lucarne d’Enyeama (1-0). « Nous prenons un but qui vient de nulle part », constatait justement Frédéric Antonetti, tant son équipe n’avait jusque-là pas été mise en danger.

>> A lire aussi: L’ASSE s’en sort encore durant le «Beric time» à Mayence (1-1)

Seulement 18 ballons touchés face au LOSC

Robert Beric donne d’ailleurs souvent l’impression d’être nulle part, dans une équipe stéphanoise dont le panache offensif n’est pas vraiment la caractéristique première. L’avant-centre de 25 ans n’a même touché que 18 ballons ce dimanche. Mais en seulement dix minutes, il a failli signer un doublé d’une tête astucieuse (69e) avant d’être hors-jeu mais impliqué sur le deuxième but des Verts (72e), inscrit par le surprenant Arnaud Nordin (18 ans).

Ne comptez pas sur le meilleur réalisateur stéphanois cette saison (déjà 5 buts toutes compétitions confondues) pour s’emballer sur son réalisme chirurgical devant les cages. « Ce n’est qu’un but et l’important, c’est qu’il rapporte trois points », a-t-il placidement glissé devant les micros.

Une revanche à prendre contre Jordan Ferri et l’OL

Même s’il s’agit de la meilleure pioche offensive de l’ASSE depuis Pierre-Emerick Aubameyang (2011-2013), partez du principe que l’engouement qu’il provoque dans le Forez est inversement proportionnel à sa quête de projecteurs dans notre championnat. L’international slovène n’a pas balancé la moindre punchline, message en français, voire même franc sourire devant la presse depuis son arrivée en provenance du Rapid Vienne durant l’été 2015.

Mais Robert Beric a beau tout faire pour rester une antistar, il sera évidemment l’atout majeur de Verts très diminués dans une semaine lors du derby au Parc OL. Un rendez-vous majeur encore un peu plus particulier pour lui. La saison passée, il avait en effet été victime d’une rupture du ligament croisé du genou à Gerland suite à un tacle violent de Jordan Ferri. Dix mois plus tard, le voilà de retour, prêt pour une froide revanche.