PHOTOS. Lyon : Des heurts éclatent dans la manifestation contre la loi Travail

PROTESTATION Entre 5.500 et 15.000 personnes ont manifesté jeudi après-midi contre la réforme du code du travail, dans une ambiance parfois tendue…

C.G.

— 

Lyon, le 28 avril 2016
Environ 15.000 personnes selon les organisateurs ont manifesté contre la loi Travail. Plusieurs débordements ont émaillé en marge de la manifestation Lancer le diaporama

Lyon, le 28 avril 2016 Environ 15.000 personnes selon les organisateurs ont manifesté contre la loi Travail. Plusieurs débordements ont émaillé en marge de la manifestation —

Entre 5.500 (selon la police) et 15.000 (selon les organisateurs) personnes ont défilé jeudi après-midi à Lyon afin de protester contre la loi Travail dans une ambiance parfois tendue.

>> Suivez EN DIRECT. Loi Travail: Un policier blessé à Paris en urgence absolue...

Si le cortège s’est élancé dans le calme, les premiers heurts entre manifestants et forces de l’ordre, postés en masse tout au long du parcours, ont eu lieu au niveau de la station de métro Garibaldi, peu après 14h. A quelques centaines de mètres du départ de la manifestation…

Aux jets de cailloux, bouteilles, bombes de peinture et autres projectiles lancés par des dizaines de manifestants scandant « Cassez-vous », les CRS ont répliqué à coups de lacrymogène.

Loin de retomber, la tension s’est accentuée avant que le cortège n’arrive sur la place du pont. Quelques militants se sont échappés des rangs pour aller taguer les façades des banques, situées le long de l’avenur Gambetta.

Seize arrestations

Les forces de l’ordre, toujours prises pour cible, ont chargé les premiers rangs, procédant à plusieurs interpellations musclées.

De violents affrontements ont lieu jusqu’à ce que les syndicats tentent de ramener le calme, prenant le haut-parleur pour apaiser les fauteurs de trouble.

Le calme est revenu vers 15h40 lorsque les manifestants sont arrivés place Bellecour, au bout du parcours. Seize personnes ont finalement été arrêtées ce jeudi, dont cinq dans la matinée notamment pour port d’arme, en amont du mouvement. Onze policiers ont été blessés.