OL: «Beaucoup de monde attend mon retour», ressent Nabil Fekir, qui a joué une mi-temps en CFA

FOOTBALL L’attaquant des Bleus a disputé 45 minutes « sans forcer » ce samedi avec la réserve lyonnaise, battue par Chasselay (0-1)... suite à l'un de ses ballons perdus. Il se confie après cette reprise très attendue…

Propos recueillis par Jérémy Laugier

— 

Nabil Fekir a été bien bloqué par la défense de Chasselay ce samedi.

Nabil Fekir a été bien bloqué par la défense de Chasselay ce samedi. — Jérémy Laugier/20 Minutes

Près de 2.000 supporters de l’OL ne voulaient pas manquer son retour. Sept mois après sa grave blessure au genou avec les Bleus, Nabil Fekir a disputé ce samedi l’intégralité de la première mi-temps avec la réserve lyonnaise en CFA. S’il ne s’est pas vraiment procuré d’occasion et qu’il a perdu plusieurs ballons dans l’entrejeu, dont l’un d’eux a conduit à l’unique but du match face à Chasselay (0-1), l'attaquant international était satisfait de sa reprise.

Comment vous êtes-vous senti pour votre retour à la compétition ?

Au niveau des sensations et du rythme, cela a été un peu compliqué. Le travail physique et les efforts de match, ça n’est pas pareil. Mais ça s’est bien passé, j’ai retrouvé le plaisir de jouer même si je suis fautif sur le but de Chasselay.

Justement, vous dites-vous que ce type d’erreur est moins préjudiciable que si vous aviez repris en Ligue 1 ?

Oui, c’est sûr, c’est mieux de faire une erreur en CFA qu’en Ligue 1, même si j’aurais préféré ne pas la faire.

A quoi avez-vous pensé au moment de fouler une pelouse pour la première fois depuis septembre 2015 ?

J’ai repensé à tout le travail que j’ai effectué depuis sept mois, c’est normal. C’était un long et dur travail mais il est derrière moi maintenant. Il faut avancer.

Nabil Fekir est souvent revenu au niveau de son milieu de terrain afin de retoucher le ballon.
Nabil Fekir est souvent revenu au niveau de son milieu de terrain afin de retoucher le ballon. - Jérémy Laugier/20 Minutes

Vous aviez évoqué la possibilité de disputer une heure ce samedi…

Une mi-temps, ça suffisait. Il ne fallait pas forcer. C’est un match de reprise et je ne vais pas vous dire que j’étais à 100 %.

Avez-vous parfois ressenti de l’appréhension dans les duels ?

Non, non, vraiment pas. Le genou tient bien et je n’ai pas de douleur. J’étais serein par rapport à ce genou.

Avez-vous eu la sensation d’aller contre le choix de Bruno Genesio, qui n’était pas très enthousiaste à l’idée de vous voir jouer en CFA ce samedi ?

Je n’ai pas joué pendant sept mois. Je ne pense pas qu’il sache ce que ça fait. Je comprends qu’il n’ait pas voulu que je joue par rapport au risque de blessure. Mais j’ai ressenti le besoin de jouer et ça m’a fait du bien.

Avec sa fameuse patte gauche, Nabil Fekir a mis en difficulté la défense de Chasselay sur un coup-franc excentré.
Avec sa fameuse patte gauche, Nabil Fekir a mis en difficulté la défense de Chasselay sur un coup-franc excentré. - Jérémy Laugier/20 Minutes

La suite logique pour vous, c’est d’être dans le groupe en Ligue 1 la semaine prochaine à Montpellier ?

Oui, c’est le but, ça fait sept mois que je travaille pour ça. Mais je n’ai pas fait de planning dans ma tête. L’équipe tourne bien en ce moment et ma présence dépend du coach.

Sentez-vous une énorme pression sur vos épaules, entre la course à la deuxième place avec l’OL et la perspective de l’Euro ?

Oui, il y a un peu de pression. Beaucoup de monde attend mon retour. Ce n’est pas à moi de juger s’il y a trop d’attentes. En tout cas, je vais tout faire pour répondre présent.

C’est aussi pour vous éviter une trop grande médiatisation que la case CFA vous a paru judicieuse pour un retour ?

Voilà, c’est ça…

>> A lire aussi: Quels Lyonnais ont encore une chance d'être à l'Euro avec les Bleus?