Lyon: Une ado, intégrée à un programme de déradicalisation, tente de gagner la Syrie

RADICALISATION La jeune fille était sous contrôle judiciaire depuis un projet d'attentat contre une synogogue lyonnaise en 2014...

E.F.

— 

Illustration de voiture de police.

Illustration de voiture de police. — Franck Lodi / Sipa

Elle a trompé ses proches durant des mois en faisant croire qu’elle reprenait le droit chemin. Une Lyonnaise de 17 ans a été interpellée en janvier et placée en détention provisoire après avoir tenté de gagner la Syrie, révèle ce lundi Europe 1.

La jeune fille, déjà impliquée en 2014 dans un projet d’attentat suicide visant une synagogue à Lyon et placée, depuis, sous contrôle judiciaire, suivait pourtant ces derniers mois un processus de déradicalisation, impliquant notamment un suivi psychologique. L'adolescente, très entourée par son père musulman et sa mère catholique, suivait également une formation dans le domaine social.

 

>> A lire aussi : VIDEO. Radicalisation: Un centre créé à Lyon pour les jeunes et leurs familles

Sous surveillance policière

Mais en parallèle, la jeune fille, placée sous surveillance, continuait à préparer son départ pour la Syrie en lien avec un recruteur. Un projet avorté grâce aux écoutes téléphoniques menées par les enquêteurs qui ont immédiatement alerté la famille de la jeune Lyonnaise.

Cette dernière, rattrapée in extremis par son père avant de mettre son projet à exécution, aurait reconnu, lors de sa garde à vue, son intention de partir pour la Syrie et aurait manifesté son adhésion aux attentats perpétrés à Paris le 13 novembre 2015, ajoute Europe 1.