Le campus LyonTech-La Doua à Villeurbanne va faire l'objet d'une vaste réhabilitation d'ici à 2020
Le campus LyonTech-La Doua à Villeurbanne va faire l'objet d'une vaste réhabilitation d'ici à 2020 - Lwoff Forel Dubois Kaupunki

Il aura fallu huit longues années pour que le projet devienne réalité. Ce vendredi matin, l’Université de Lyon, l’Université Lyon 1 et l’Insa ont officiellement lancé, en présence de la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem et des collectivités, la réhabilitation du campus LyonTech-la Doua.

Ce vaste chantier avait été initié en 2008, dans le cadre du Plan Campus de Valérie Pécresse, puis retardé en raison de la crise, pour finalement être remis sur les rails en 2014. Au total, 343 millions d’euros, répartis entre l’Etat (260.5 millions), la Métropole (42.5 millions) et la Région (40 millions) vont être injectés sur le site villeurbannais pour en faire un éco-campus « de référence à l’échelle européenne en sciences et technologie », a souligné la ministre.

>> A lire aussi : Le grand projet de réhabilitation du campus Lyon Tech la Doua sur les rails

22 bâtiments réhabilités en site occupé

L’ambition de cette opération est également « d’améliorer la qualité de vie à la Doua, de l’ouvrir encore plus sur la ville, la métropole et sur les mondes extérieurs, comme les entreprises, et d’avoir un campus axé sur le développement durable », a rappelé ce vendredi le président de l’Université Claude Bernard (UCBL) Lyon-1 François Noël Gilly.

Les travaux devraient débuter dans les prochains mois à la Doua, en site occupé, et s’étaleront jusqu’en 2020. Le campus sera réorganisé en six quartiers scientifiques (chimie, physique, maths, biologie…) afin que les étudiants et personnels d’une même discipline, aujourd’hui éclatés dans différents bâtiments, puissent travailler plus facilement. Un tiers de la surface totale bâtie, soit 22 bâtiments et 140.000 m2 de locaux, aujourd’hui vétustes, sera réhabilité par le groupe Eiffage, retenu à l’issue de l’appel d’offres.

>> A lire aussi : Bientôt un éco-campus à la Doua

Les consommations énergétiques en baisse

Neuf bâtiments doivent également être construits. Le chantier doit permettre d’améliorer les performances des bâtiments, en réduisant de 40 % les consommations de chauffage, a ajouté Dominique Gaudin, directeur d’Eiffage construction Rhône, soucieux de moderniser les lieux tout en conservant l’esprit voulu en 1957 par l’architecte Jacques Perrin-Fayolle.

Les façades seront toutes remplacées et accueilleront, pour certaines, des coursives abritant des laboratoires. Des extensions seront ajoutées aux immeubles existants pour créer de nouveaux espaces, sans pour autant immobiliser les locaux occupés par les étudiants et personnels. Trois parcelles vertes doivent également être créées pour compléter la coulée verte traversant déjà le campus.

 

Un site référence en matière de technologies propres

Le projet Lyon Campus La doua s’inscrit également dans une démarche environnementale. Les modes doux devraient être développés sur le site, certes desservi par le tram T1 mais encore très fréquenté par les voitures. De multiples expérimentations et démonstrations sont également prévues pour faire du campus une référence en termes de technologies propres.

Le projet fait ainsi la part belle aux énergies alternatives (solaires, éoliennes…), les toits seront végétalisés, et le travail en cours sur la gestion durable des eaux de pluie va se développer.

 

Mots-clés :