Illustration d'une consultation chez le dentiste, depuis la bouche d'un patient.
Illustration d'une consultation chez le dentiste, depuis la bouche d'un patient. - Justin Quinnell/REX/REX/SIPA

Des instruments mal stérilisés, des déchets à risques infectieux stockés dans le cabinet, des soins insuffisamment encadrés en termes d’hygiène… L’Agence régionale de santé Auvergne Rhône-Alpes (ARS) a décidé, lundi, de stopper « de manière totale et immédiate » toute activité au centre du centre de soins dentaires low-cost Dentexia, situé dans le 6e arrondissement de Lyon.

Après de multiples signalements liés au fonctionnement de ce cabinet dentaire, la directrice générale de l’ARS a décidé de diligenter une inspection sanitaire au sein de l’établissement afin de vérifier les pratiques d’hygiène et de sécurité des soins pratiqués.

>> A lire aussi : Un centre dentaire casse les prix

La sécurité des actes non garantie, selon l’ARS

Dans le cadre de ce contrôle, de nombreux manquements ont été constatés, selon l’ARS, qui indique ce jeudi dans un communiqué, « que la sécurité des actes n’était pas garantie, notamment du fait d’une insuffisance de produit de nettoyage et de désinfection ».

>> A lire aussi : La percée des soins dentaires « low cost » en France

« Les patients ne pourront donc pas être soignés dans le centre Dentexia Tête d’Or tant que le gestionnaire de l’établissement n’aura pas remédié aux manquements constatés », ajoute l’ARS. Les personnes qui étaient en cours de traitement dans cette structure sont invitées contacter le service de consultations et traitements dentaires situé dans le 7e arrondissement.

Lors de son ouverture en 2012 à Lyon, le centre de soins low-cost avait suscité l’inquiétude de nombreux dentistes et prothésistes sceptiques quant à la qualité des soins fournis vu les tarifs pratiqués.

Mots-clés :