Illustration d'une voiture de police.
Illustration d'une voiture de police. - BERTRAND GUAY / AFP

Il aurait pu demander une pièce gentiment. Mais au lieu de cela, c’est avec une arme, pointée dans le dos de sa victime, qu’un garçon de 16 ans a tenté de se faire remettre, lundi, dans la station de métro Bellecour dans le 2e arrondissement de Lyon, une pièce de… cinquante centimes d’euros.

Convoqué devant la justice en mars

Le jeune homme, cible de la menace, a refusé de s’exécuter, mettant son jeune agresseur en fuite. Interpellé peu après les faits aux abords de la station, le jeune braqueur, sans-abri, armé d’un pistolet factice, a été placé en garde-à-vue.

Il a été laissé libre mais devra s’expliquer devant la justice en mars prochain, selon Le Progrès qui relate cette histoire ce mercredi.

Mots-clés :