Ligue 1: L’OL retrouve le podium mais cultive ses paradoxes

FOOTBALL Les Lyonnais n’ont guère levé de doutes après leur succès (0-1) à Troyes samedi...

Jérémy Laugier

— 

Alexandre Lacazette n'a pas marqué à Troyes mais il a obtenu un penalty permettant aux Lyonnais de l'emporter (0-1). FRANCOIS NASCIMBENI

Alexandre Lacazette n'a pas marqué à Troyes mais il a obtenu un penalty permettant aux Lyonnais de l'emporter (0-1). FRANCOIS NASCIMBENI — AFP

« Une grande équipe ne perd jamais deux fois de suite », martelait Gérard Houllier durant deux années à la tête de l’OL (de 2005 à 2007). Le millésime 2015-2016 a plutôt mis près de trois mois à remporter deux rencontres consécutives. Cette victoire poussive (0-1) à Troyes samedi a renvoyé l’équipe lyonnaise sur le podium, sans lui éviter de sérieux bémols.

L’OL a le ballon mais ne cadre pas

Une équipe à 11 contre 10 pendant près d’une heure, avec 64% de possession de balle et 30 tirs tentés (contre 8) a tout pour nettement maîtriser son adversaire. Surtout s’il s’agit d’une lanterne rouge toujours en quête d’un succès en L1. Mais l’OL s’est signalé samedi par sa fébrilité et son imprécision près des buts de Paul Bernardoni, avec seulement 5 frappes cadrées.

Un constat de mauvais augure avant le derby dimanche mais surtout la réception primordiale du Zenit Saint-Pétersbourg en Ligue des champions mercredi. Débordé au match aller (3-1), Lyon avait pourtant cumulé 56 % de possession, 15 tirs (3 cadrés) et 590 passes (contre 362 pour les Russes). En vain…

La défense tient bon mais sans convaincre

Aucune équipe parmi les 5 grands championnats européens n’a préservé ses cages inviolées à 8 reprises en championnat (sur 12 journées) cette saison, hormis l’OL. Une défense en apparence de fer qui était pourtant composée dans l’axe à Troyes d’un milieu de terrain (Maxime Gonalons) et d’une recrue ayant dévoilé récemment son mal-être avec Lyon (Mapou Yanga-Mbiwa).

Hormis Samuel Umtiti, suspendu samedi, et Anthony Lopes, très sollicité dans l’Aube, il n’y a donc guère de garantie, comme en attestent les 5 buts concédés en 3 journées de Ligue des champions.

Alexandre Lacazette va mieux mais ne marque pas

Le 1er novembre 2014, Alexandre Lacazette comptait déjà 10 buts en L1. Avec seulement 2 réalisations en 10 matchs de championnat, le meilleur buteur 2014-2015 ne confirme pas son récent regain de forme. Et ce même s’il a obtenu à Troyes le penalty amenant le but de la victoire de Claudio Beauvue (0-1, 78e). Lyon a vraiment besoin de lui.