Illustration d'enseignes Mc Donald's
Illustration d'enseignes Mc Donald's - Franck Lodi / Sipa

Certains venaient chercher leur hamburger, d’autres leur cannabis. Notamment lorsque le soir était venu. Plusieurs salariés du « McDo » de Genay (Rhône), excédés, ont fini par balancer, dénonçant ce qui passait derrière les murs de l’établissement dès que la nuit tombait.

Ambiance familiale au départ, en 2012. Des fêtes entre collègues, de simples pots de départ ou d’anniversaires qui ont progressivement dégénéré, racontent ces salariés au Progrès, ce vendredi. Au fil des semaines, l’alcool, le shit et la cocaïne s’invitent dans les petites soirées. Les parties de poker aussi.

L’herbe préparée dans la balance du bar à salades

Nouveau tournant en 2014. Certains employés découvrent que le drive, une fois les portes du fast-food fermées, sert à livrer quelques clients en herbe ou cannabis. « L’herbe était coupée, pesée et mise en sachet au Salad bar. L’un des employés recevait des SMS de clients qui venaient ensuite chercher la drogue, cachée dans des emballages avec les repas, au drive », témoigne l’un de ces employés dans les colonnes du Progrès.

Quant à la direction, alertée du problème ? Elle n’aurait rien fait, selon les salariés. Ou presque. En tout cas, l’entreprise, qui ne dément pas les accusations, n’a jamais porté plainte, préférant régler le problème en interne. Huit salariés ont été licenciés pour faute grave en mars dernier.

Mots-clés :