Lyon: Un taxi s'en prend à un policier qu'il croyait être un chauffeur UberPop

FAITS DIVERS Le chauffeur de taxi de 40 ans aurait lancé divers projectiles en direction d'un fonctionnaire de police hors service, dans la nuit de vendredi à samedi...

Jérémy Laugier

— 

Des manifestations des taxis contre les VTC et particulièrement Uber ont eu lieu un peu partout en France le 25 juin, comme ici gare de Lyon à Paris. LIONEL URMAN/SIPA

Des manifestations des taxis contre les VTC et particulièrement Uber ont eu lieu un peu partout en France le 25 juin, comme ici gare de Lyon à Paris. LIONEL URMAN/SIPA — SIPA

La tension entre les taxis et UberPop ne retombe pas à Lyon. Et ce à l’image d’un improbable fait divers s’étant déroulé dans la nuit de vendredi à samedi dernier. Vers 1h50, un chauffeur de taxi a été interpellé pour mise en danger de la vie d’autrui, violences volontaires avec arme par destination et dégradations de bien privé.

Cet homme de 40 ans, demeurant à La Mulatière, arrêté à l’intersection du quai du Général Sarrail et du cours Lafayette (Lyon 3e), ferait partie d’un groupe ayant lancé divers projectiles en direction d’un véhicule BMW conduit par un fonctionnaire de police hors service.

Une pierre saisie à l’intérieur de l’habitacle

La raison ? Les taxis ont pensé qu’il s’agissait d’un véhicule occupé par un chauffeur UberPop. La voiture a subi un enfoncement du toit et son déflecteur gauche est brisé. Une pierre a également été saisie à l’intérieur de l’habitacle. Le policier a immédiatement signalé les faits à un équipage en surveillance de la manifestation des taxis.

Celui-ci n’a pas tardé à remarquer un véhicule Peugeot 407, conduit par le mis en cause, en train de commettre de nombreuses infractions routières en tentant de faire stopper la BMW. Présenté au parquet samedi, l’homme a été écroué, en attente de sa comparution ce lundi.

Mots-clés :