La société eco-citoyenne collecte gratutement des livres au domicile des particuliers.
La société eco-citoyenne collecte gratutement des livres au domicile des particuliers. - Recyclivre.com

Vos bibliothèques regorgent de livres dont vous ne vous sépareriez pour rien au monde mais également de bouquins que vous donneriez volontiers. Après Paris et Bordeaux, la société Recyclivre.com vient de s’implanter en Rhône-Alpes pour donner une seconde vie aux livres, CD, DVD, jeux vidéo, tout en soutenant des entreprises d’insertion et des associations locales.

L’entreprise, basée dans le 3e arrondissement de Lyon, se déplace gratuitement au domicile des particuliers, dans les bibliothèques, les collectivités et les entreprises pour récupérer les livres (au minimum 100) en bon état destinés à être donnés. Les ouvrages sont ensuite triés dans les locaux de Recyclivre puis envoyés chez Log’Ins. Cette entreprise d’insertion, qui embauche une dizaine de personnes en difficulté en vue de les accompagner jusqu’au retour à l’emploi, est ensuite chargée de stocker et d’acheminer les livres jusqu’à leurs nouveaux acquéreurs.

10 % de la vente reversés à une association locale

Les ouvrages et autres produits collectés sont en effet revendus sur le site Recyclivre.com mais également sur les sites marchands Fnac, Amazone et Price Minister. « Toute notre démarche est basée sur des valeurs sociales et solidaires. Sur chaque vente, 10 % du revenu net issu du livre est reversé à des associations locales », précise Vincent Chevallier, responsable de Recyclivre Rhône-Alpes Auvergne. Depuis sa création en 2008 à Paris, l’association aurait ainsi reversé 300.000 euros au milieu associatif.

Au niveau national, la société « écocitoyenne » travaille en premier lieu avec l’association Lire et faire lire, qui permet à des seniors d’aller faire la lecture et transmettre leur amour pour la littérature à des élèves de primaire scolarisés dansdes quartiers défavorisés.

Plusieurs collectes en cours

A Lyon, un partenariat est en cours avec la Métropole. « Sept points de collecte ont été installés dans l’agglomération au profit d’Antirouille, une association qui offre des loisirs aux jeunes et aux enfants pris en charge par l’Institut Départemental de l’Enfance et de la Famille », précise Vincent Chevallier. D’autres partenariats sont en cours avec l’Entraide Majolane, la Croix-Rouge de Villeurbanne ou encore le Foyer Notre Dame des Sans-Abri, pour leur permettre de récupérer de l’argent sur les livres qu’ils collectent en grand nombre.
 

Mots-clés :