Match de gala à Gerland mercredi soir (à partir de 18h30) où l’équipe de France de football féminin accueille le Brésil pour un match amical préparatoire à la Coupe du monde 2015. Avec huit lyonnaises dans le groupe France, les joueuses ne seront pas dépaysées.

Le sélectionneur, Philippe Bergeroo, mesure bien l’impact des filles de l’OL… «Il y en a beaucoup dans l’équipe, c’est vrai. Je m’en rends compte à votre présence [les journalistes], plus nombreuse que d’habitude [rire]. Contre le Brésil, à Gerland, ce sera notre dernier match de la saison. On veut bien la finir car j’avais promis ce match à Jean-Michel Aulas.»

Necib: «C'est pratique pour nous»

Si les Brésiliennes sont moins performantes que leurs homologues garçons, la rencontre reste une affiche. «Il y a plusieurs mois, quand j’ai annoncé la tenue de ce match aux filles, j’ai senti un vrai enthousiasme dans le groupe, poursuit Bergeroo. Elles sont motivées, surtout celles qui jouent chez elles.»

«C’est un vrai plaisir de jouer ce match à Lyon», s’enthousiasme l’attaquante lyonnaise Eugénie Le Sommer. «Et c’est pratique pour nous, lui répond sa partenaire Louisa Necib, surtout pour l’après-match.» Les Lyonnaises pourront en effet plus vite rentrer chez elles.

Si seulement 10.000 spectateurs sont attendus, le sélectionneur veut prolonger la bonne image du football féminin. «Le stade peut en contenir plus, c’est vrai, mais je ne suis pas déçu. Il y a eu récemment trois affiches OL-PSG, les gens préfèrent peut-être rester chez eux cette fois-ci. Mais ce match reste une bonne promotion pour le football féminin.»