Enquête pour «vices et défectuosité» dans les cuisines de l'opéra de Lyon

SECURITE Nouvelle expertise pour l'opéra de Lyon. Dans les prochains jours, le président du tribunal administratif doit désigner un expert chargé de se prononcer sur les « vices et défectuosités » des installations de ventilation et de désenfumage des cuisine...

©2006 20 minutes

— 

Nouvelle expertise pour l'opéra de Lyon. Dans les prochains jours, le président du tribunal administratif doit désigner un expert chargé de se prononcer sur les « vices et défectuosités » des installations de ventilation et de désenfumage des cuisines de l'édifice. Cette nouvelle investigation, prescrite par la juridiction dans un jugement notifié hier, répond en partie à la demande de la ville de Lyon.L'an passé, après avoir constaté de lourdes défaillances, la mairie avait saisi le tribunal afin d'obtenir la condamnation des entreprises intervenues sur le chantier. Le tribunal a rejeté ses requêtes, en prenant soin toutefois de prescrire une enquête sur ces « vices » qui pourraient, selon une précédente expertise, compromettre « la sécurité des usagers ». « Il n'y a pas de risques, c'est pourquoi la commission de sécurité a toujours considéré qu'il n'y avait pas lieu de fermer l'opéra », a objecté hier un porte-parole de la ville. Avant même d'attendre les conclusions, cette dernière doit soumettre, lundi, au vote du conseil une délibération sur les travaux de mise aux normes du bâtiment, évalués à 300 000 €.

E. F.

 

Mots-clés :

Aucun mot-clé.