Saki Kumagai, la touche technique

Football féminin

— 

Saki Kumagai, dimanche face à Muret.

Saki Kumagai, dimanche face à Muret. — C.Villemain / 20 Minutes

On comprend mieux pourquoi Patrice Lair ne boudait pas son plaisir, cet été, en remplaçant Laura Georges par Saki Kumagai. En seulement trois journées de D1, l'internationale japonaise de 22 ans s'impose comme une valeur sûre en défense centrale, au côté de Wendie Renard. « C'est un phénomène, s'exclame l'entraîneur lyonnais. On n'a pas l'habitude de voir ses passes du cou-de-pied, même au plus haut niveau chez les garçons. » Très sereine dimanche lors de la facile victoire (10-1) face à Muret, elle pourrait de plus se montrer précieuse grâce à sa polyvalence. « Pour le moment, je la fais jouer derrière. Mais au milieu de terrain, c'est la meilleure », confie ainsi Patrice Lair.

« C'est un radar ! »


Son adaptation est facilitée par la présence du préparateur physique japonais Toru Ota dans le staff de l'OL, mais aussi par deux saisons (2011-2013) passées en Europe, à Francfort. « Même si elle ne maîtrise pas encore le français, on sent qu'elle peut être leader sur le terrain, remarque sa partenaire Elise Bussaglia. Et il ne fait aucun doute qu'elle a une grosse intelligence de jeu. » « Elle prend toutes les informations avant de recevoir le ballon, c'est un radar, confirme à ce sujet son entraîneur. Avec elle, j'ai fait le choix de progresser dans le jeu. Après, peut-être que dans l'impact et le jeu aérien, Laura nous manquera… » Dimanche, l'élancée Saki Kumagai (1, 72 m) s'est permis de contrarier cet unique bémol avec un but et un poteau de la tête… J.L.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.