Japan's Saki Kumagai, left, and United States' Alex Morgan vie for the ball during the women's soccer gold medal match at the 2012 Summer Olympics, Thursday, Aug. 9, 2012, in London. (AP Photo/Ben Curtis)/OSOC443/726333595076/1208092125
Japan's Saki Kumagai, left, and United States' Alex Morgan vie for the ball during the women's soccer gold medal match at the 2012 Summer Olympics, Thursday, Aug. 9, 2012, in London. (AP Photo/Ben Curtis)/OSOC443/726333595076/1208092125 - B. Curtis / AP / Sipa

 

L'émotion a envahi toutes les Lyonnaises samedi à Clermont. Mais elle était nettement plus liée à la fin de carrière de Sonia Bompastor (voir ci-dessous) qu'à la Coupe de France remportée (3-1) face à Saint-Etienne. 20 Minutes dresse l'état des lieux d'un club qui survole inlassablement le championnat depuis sept ans.

Huit titres en trois saisons. «Je suis persuadé qu'aucune équipe n'arrivera un jour à rééditer ce que nous avons fait depuis trois ans», évoque Patrice Lair. Depuis l'arrivée de l'entraîneur en juin 2010, Lyon a raflé huit titres majeurs et n'a connu qu'une défaite… en finale de Ligue des champions face à Wolfsburg (0-1) le mois dernier. Déjà champion de France à quatre reprises avant l'arrivée du Briochin, l'OL a changé de dimension avec deux Ligues des champions (2011, 2012) et un championnat du monde des clubs en novembre dernier au Japon, «le moment le plus fort» selon le coach.

Toujours motivés, vraiment ? Après avoir envisagé de quitter l'OL l'été passé, Patrice Lair a prolongé son contrat jusqu'en 2015 (plus une année optionnelle). «Je reste pour les filles, car elles m'ont donné beaucoup de bonheur, explique-t-il. Mais la motivation est difficile à trouver. Pour l'instant, je suis à 100 % à Lyon et il faudra une proposition palpitante pour que j'envisage de partir.» Des joueuses clés (Abily, Schelin, Henry…) ont calqué leur contrat sur celui de leur entraîneur, dont l'exigence leur évite tout relâchement, y compris dans un championnat qu'elles dominent sans forcer. Même un nouvel adversaire ambitieux comme le PSG a conclu la D1 à dix longueurs.

Déjà une recrue de choix. Patrice Lair nous a confié dimanche avoir bouclé la signature de Saki Kumagai (22 ans, Francfort), championne du monde avec le Japon en 2011, qui évoluera en défense centrale au côté de Wendie Renard. En plus de l'arrêt de Bompastor, Ohno, Otaki, Deville, Georges et Agard ont toutes été remerciées. Si elle va participer cet été au championnat américain avec Seattle, Megan Rapinoe reviendra bien à l'OL fin septembre dans un effectif réduit de 23 à 20 joueuses, qui laissera davantage d'opportunités aux jeunes (Majri, Traoré, et des U19 vice-championnes de France samedi). Seule une «joueuse polyvalente» (qui ne sera pas Laure Boulleau) va bientôt arriver à l'OL, tributaire de la qualification des garçons en Ligue des champions pour effectuer d'autres retouches en hiver.

 

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé