Fin d'année délicate sur le réseau

Keolis a beau se vouloir rassurant, les prochaines semaines s'annoncent délicates sur le réseau TCL. L'intersyndicale (FO, Unsa, CGT et CFDT) a déposé un préavis de grève courant du 23 novembre au 6 jan...

— 

La grève débutera le 23 novembre.

La grève débutera le 23 novembre. — C. Villemain / 20 minutes

Keolis a beau se vouloir rassurant, les prochaines semaines s'annoncent délicates sur le réseau TCL. L'intersyndicale (FO, Unsa, CGT et CFDT) a déposé un préavis de grève courant du 23 novembre au 6 janvier. Une mobilisation destinée à dénoncer la dégradation des conditions de travail depuis la mise en place du projet de refondation sociale Edifis en 2010 et réclamer des revalorisations salariales. « Nous ferons tout pour que l'exploitation soit au maximum », rassure Keolis. Il faut dire qu'avec la fermeture du tunnel de la Croix-Rousse, la grève, prévue une heure par jour le matin ou le soir en heure de pointe, tombe mal. Sans compter qu'elle risque aussi, une nouvelle fois, de perturber la Fête des Lumières.

« Les agents sont à bout »
« Un préavis de 24 heures est déposé pour le 7 décembre, et les trois derniers samedis de l'année », précise le délégué Unsa Denis Faye, qui fait part d'un vrai ras-le-bol des personnels TCL. « Depuis Edifis et la réorganisation du réseau Atoubus, on ne nous parle que de rentabilité. Les agents sont à bout. Les horaires de bus sont tellement serrés que les conducteurs sont toujours en retard, les journées de conduite se sont allongées et le matériel est dégradé. Ce n'est plus acceptable ni pour nous ni pour les usagers », ajoute le conducteur, dans la boîte depuis 32 ans. La direction de Keolis, confronté à un taux d'absentéisme de 10 % pour les conducteurs, doit rencontrer les syndicats en début de semaine prochaine.E. R.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.