Marie Tudor
Marie Tudor - Le choix des libraires

en partenariat avec 20minutes.fr

Résumé

Passée à la postérité sous le nom de Bloody Mary, ou Marie la Sanglante, Marie Tudor fait figure de reine mal-aimée. De son règne bref (1553-1558) sont le plus souvent mis en exergue les innombrables bûchers de Londres, l'intolérance religieuse et la rudesse de cette reine catholique. Et les griefs contre la première reine d'Angleterre ne semblent pas manquer : «Vraie fille d'Henri VIII, dont l'alcôve, comme celle de son père, s'ouvrait de plain-pied sur l'échafaud», selon le mot de Victor Hugo, elle est encore accusée d'avoir appauvri l'Angleterre tant économiquement que spirituellement.

Si cette légende noire est tenace, il faut bien admettre qu'une partie de son bilan ne joue pas en sa faveur : le supplice de quelque trois cents protestants - brûlés vifs pour leur foi - et l'alliance avec l'Espagne, qui devaient ramener par la force le pays dans le giron catholique, une infécondité tragique et la prise de Calais par les Français en 1558 permirent aisément de stigmatiser son action.

Au-delà de la comparaison avec sa soeur, Elisabeth lre qui lui succéda, lui opposant l'éclat et le faste d'un règne long, Isabelle Fernandes se propose de brosser un portrait plus juste et nuancé de Marie lre d'Angleterre - reine méconnue et figure d'exception dans l'histoire anglaise.

Maître de conférences à l'université Biaise Pascal de Clermont-Ferrand, Isabelle FERNANDES est spécialiste de la civilisation anglaise au XVIe siècle, en particulier de la Réforme protestante.

Courier des auteurs le 13/10/2012

1) Qui êtes-vous ? !
Qui suis-je ? Professionnellement, je suppose ? Agrégée d'anglais, Maître de Conférences spécialiste de civilisation anglaise au 16e siècle, j'ai soutenu une thèse sur l'auteur protestant John Foxe (1517-1587) qui a consigné la vie et la mort des martyrs mis à mort pour leur foi depuis le début de la Chrétienté, et surtout durant le règne de Marie Tudor (1553-1558). Titre "John Foxe et l'écriture du martyre protestant anglais". J'enseigne au département d'anglais de l'Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand II) où j'assure des cours de civilisation anglaise 16e et 17e siècles, de littérature anglaise et de traduction littéraire.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Le thème central est Marie Tudor au-delà des préjugés, même si l'objectivité n'existe pas. Voir quel fut le poids de la couronne pour une femme - d'où la 2e partie du titre de l'ouvrage "la souffrance du pouvoir". Brosser le portrait d'une reine de son temps qui avait un sens aigu de sa mission - purifier par le feu l'hérésie, le cancer de l'époque, si je puis me permettre cette métaphore.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
La dernière phrase, «l'historiographie contemporaine se charge de réhabiliter sa mémoire». Et je rajouterais la devise de Marie Tudor : «la vérité que le temps fait paraître».

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
La bande son qu'Howard Shore a composée pour le film "Looking for Richard" d'Al Pacino. Entre obscurité et ravissement. Entre élan religieux et cruauté. Un beau résumé du 16e siècle. Et de Marie.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Ma passion pour le 16e siècle anglais, ses mystères, ses paradoxes. Et ses êtres d'exception.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires