On a lu pour vous «Grand frère» par Mahir Guven chez Philippe Rey (271 p., 20€).

Ma citation préférée:

«La vie ? J'ai appris à la tutoyer en m'approchant de la mort. Je flirte avec l'une, en pensant à l'autre.»

Pourquoi ce livre?

  • Parce que c'est une vraie découverte, une pépite, qui fera date. Comme dans les grands classiques, le livre se concentre sur un sujet d'actualité qui nous concerne de près ou de loin. Que feriez-vous si votre petit frère rentrait de Syrie, un soir, une valise à la main ? Vous appeleriez la police ? Vous le cacheriez ? Vous refuseriez de lui ouvrir ?
  • Parce que c'est un coup de poing dans la gueule en terme de style. L'auteur fait entrer la langue de la rue, des cités, du bitume en littérature. Et quelle entrée ! 250 pages de très haute volée.
  • Parce ce que c'est à mourir de rire. Le sujet est dur, mais on n'a jamais autant ri en lisant un livre. L'humour n'est jamais absent, mais l'amour et la colère non plus. C'est un livre profondément humain.
  • Parce ce que c'est aussi un polar et un thriller. Jusqu'à la dernière page et même jusqu'à la dernière ligne du livre, on ne sait pas ce qu'il va passer. C'est un page turner. On est accroc. Les paragraphes et chapitres s'enchaînent. Une fois commencé, on ne peut plus lâcher le livre.
  • Parce que le livre parle de la vie dans les quartiers populaires sans cliché ni tabou. Ici, pas de dealers ou de bagarres, mais des hommes et des femmes qui vivent : ils ont froid ou soif, ils sont heureux, en colère, ou amoureux, et comme tout le monde, ils rêvent.

>> A lire aussi : Faites partie de la communauté «Livres» de 20 Minutes en chroniquant vos livres préférés

L'essentiel en 2 minutes

L'intrigue. Grand frère est chauffeur de taxi privé (Uber). Petit frère est infirmier et a disparu il y a 3 ans. On dit qu'il est en Syrie. Un soir, la porte sonne, Petit frère est de retour. Pourquoi est-il rentré ?

Les personnages. Nous suivons par alternance le récit de Grand frère au volant de son taxi, et de Petit frère qui part en Syrie. Une maman Bretonne, un papa Syrien, ils sont tous les deux métis.

Les lieux. L'histoire se déroule principalement à Paris, et dans une petite ville de Syrie à une centaine de kilomètres d'Alep. Il y a aussi des passages en Bretagne, à Bobigny, en Grèce, en Turquie.

L'époque. Le roman est ancré dans notre époque. L'histoire se déroule entre 2012 et 2016.

L'auteur. Mahir Guven est né sans nationalité et sans papiers en 1986 à Nantes. Sa mère est turque, et son père est kurde.

Ce 2min' a été préparé avec passion par Dorothée : Grande lectrice. Curieuse de tout.

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici