On a lu pour vous «Une histoire trop française», de Fabrice Pliskin chez Fayard (20€, 420 p).

Ma citation préférée: 

«Le roman, dit Hegel, naît du conflit entre la poésie du cœur et la prose du monde. Louis rumine cette maxime depuis la khâgne. Pour la "prose du monde", Jodelle Implants est un gisement: il n'y a qu'à se baisser.»


Pourquoi ce livre?

  • Parce que ce livre mérite discussion. Il y est question d'une PME qui fabrique des implants mammaires frauduleux et se retrouve au centre d'un grand scandale de santé publique. Le parallèle avec l'affaire PIP est évident, mais Pliskin navigue entre deux eaux, celles très contraintes du journalisme littéraire et celles plus libres de la fiction pure. On ressort de la lecture secoué. Où se situe la vérité? Pourquoi le romancier s'échine à rajouter du beau et du mystère dans une fraude aussi laide que banale ?
  • Parce que l'invention majeure de l'auteur, c'est cette conscience de gauche du patron fraudeur. Si les salariés, ici, sont bien payés ce n'est pas tant pour qu'ils se taisent, mais par conviction sociale. Jodelle, le fondateur de l'entreprise éponyme, distribue des poèmes à ses ouvriers, les soutient dans l'épreuve, se rêve babouviste. Dans le même temps, il remplit ses implants d'huile industrielle pour garder les moyens de ses largesses paternalistes.
  • Et dans un même élan, Pliskin s'interroge sur l'aveuglement des communistes des années 30, coupables eux aussi d'avoir fermé les yeux sur les moyens puisque les fins étaient louables. Peut-on vraiment faire confiance à ceux qui nous veulent du bien ? C'est la question que pose l'éditeur en quatrième de couverture. Peut-on seulement imaginer que cet escroc-là voulait faire le bien ?, risque-t-on de répondre.
  • Parce que ce livre comporte la critique de sa critique. Si l'on s'indigne de voir le double littéraire de Jean-Claude Mas partiellement réhabilité par ce livre, comme on se plaignait il y a quelques années d'admirer un Zucco mythifié sur les planches, c'est peut-être qu'on manque d'Humanité, ces lettres qui permettent d'échapper aux raisonnements binaires. Ou qu'on figure au rang des victimes...
  • Parce qu'on est en droit d'entrer dans ce roman sans vouloir se faire des nœuds au cerveau. «Une histoire trop française» s'avale avec plaisir. Les trouvailles de Pliskin (ses descriptions mordantes des personnages secondaires, par exemple) suffisent à elles-seules à nous faire passer un bon moment de lecture.

>> A lire aussi : Faites partie de la communauté «Livres» de 20 Minutes en chroniquant vos livres préférés

L'essentiel en 2 minutes

L'intrigue. Chez Jodelle, le temple du faux sein low cost, tout le monde a sa chance : Louis, critique littéraire, s'y fait embaucher, auprès de narcissiques et de fumeuses de joints. Il y a même un aveugle au service qualité... Ce qui arrange la troupe, car la PME a fait de la fraude sa culture d'entreprise.

Les personnages. Pliskin chamboule les biographies. L'ex VRP en cognac et charcuterie, ce n'est pas le patron, comme dans l'affaire PIP, mais un de ses subordonnés. Et si Mas était un vendeur hors-pair, joueur invétéré, le Jodelle de Fabrice Pliskin est, lui, un expert des lettres. Ne lui faites pas confiance...

Les lieux. Pour échapper à l'opinion toute faite du public, le romancier a dépaysé l'affaire à Champigny. Mais on reste en France, là où La Fontaine chantait: "Le doux charme de maint songe, par leur bel art inventé, sous les habits du mensonge, nous offre la vérité."

L'époque. Pendant les attentats, distance supplémentaire avec l'affaire dont s'est inspirée l'ouvrage.

L'auteur. Journaliste et écrivain, Fabrice Pliskin prête au héros du livre son grand-père, Jean Bruhat, dont l'aveuglement face au Stalinisme est largement développé dans ce livre. Il est coutumier de ces réinterprétations littéraires de l'actualité («Toboggan», «Le Juif et la Métisse», «Impasse des bébés gris»...).

Ce 2min' a été préparé en s'insurgeant pacifiquement par Laurent.

Lecteur de pages de journal à titre professionnel. Les livres ne me font plus peur.

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici