Courrier des auteurs le 11/12/2014

Les réponses de François Esperet sont également publiées dans le mensuel littéraire de Lechoixdeslibraires.com, destiné aux libraires de France, et imprimé à plus de 10 000 exemplaires par Clairefontaine. Votre libraire peut commander la revue à Clairefontaine.

1) Qui êtes-vous ? !
Je suis un poète épris de raconter.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Ce livre raconte l'histoire de prostituées prises entre l'ambition d'un mac et la passion d'un flic. D'une passe l'autre il parle d'amour : celui qu'on vend à prix coûtant, celui qui vient et celui qu'on attend.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Les derniers vers :

Marilyn à petits pas minijupe et bas de soie je suis la putain fatale
ma solitude en talons c'est torturant je m'en fous de fouler aux pieds les mâles
le racolage attirés je suis douce en satin gris par ma poitrine amplifiée
l'avenir un septième jour adviendra mon bien-aimé je suis la femme éternelle

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Une longue chanson épique et poétique de Bob Dylan comme Lily Rosemary and the jack of hearts.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Quelques vertiges au détour de quelques vers.

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
J'ai besoin d'un isolement qui ne soit pas solitude. Je m'enferme dans ma chambre l'après-midi, j'entends les jeux tantôt proches et tantôt lointaines de mes enfants. Cette vie à portée de voix me rassure face au silence de la page blanche.

7) Comment vous vient l'inspiration ?
L'écriture précède l'inspiration comme la danse précède la transe. Il m'a toujours fallu commencer à écrire sans elle pour l'invoquer, la sentir monter puis la suivre.

8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ?
Enfant ou adolescent, je ne rêvais que d'une chose : devenir l'un des héros des livres que je lisais. Tout mon désir et toute mon espérance tendaient à faire de ma vie le miroir de mes découvertes littéraires. Puis j'ai compris en entrant dans l'âge adulte que je ne parviendrai pas à me contenter d'une vie digne de ce que je lisais, et qu'il me faudrait passer de l'autre côté du miroir, et écrire des livres dignes de ce que je vivais.

9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ?
Mon enfance et mon adolescence ont été agitées par les conversions, les professions de foi et les révolutions que faisaient naître en moi les livres que je lisais. Parmi mes premiers chocs je citerai pêle-mêle mon premier Giono (les grands chemins), mon premier Ramuz (Aline), et un petit roman de Louis Hémon qui s'appelle Battling Malone pugiliste.

10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? !
Ils permettent à chacun d'entrevoir, de pressentir et peut-être même de retrouver la trace du paradis qu'il a perdu.

11) Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ?
En pensant à mes amis libraires dans l'ancien, je dirai qu'elles tiennent la place des auberges dans les trois mousquetaires - celle fondamentale de lieux de rencontres inattendues et de retrouvailles attendues sur le chemin de l'aventure.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires

Mots-clés :

Aucun mot-clé.